Bénin : Pour détournement, l’ex CA de Godomey condamné à 6 mois de prison ferme

Bénin : Pour détournement, l’ex  CA de Godomey condamné à 6 mois de prison ferme

Germain Cadja-Dodo, l’ancien Chef de l’arrondissement de Godomey a été condamné à 6 mois de prison ferme par le tribunal de première instance d’Abomey- Calavi ce lundi 20 août 2018. Il doit également s’acquitter d’une amende de 4 millions de FCFA.

Perturbation des activités judiciaires : La grève des magistrats largement suivie

Germain Cadja-Dodo était jugé pour son implication dans une affaire de collecte illégale de fonds et de détournement de deniers publics. Ces autres coaccusés écopent des peines allant de 3 mois  à 1 an de prison. Chantal Houenha, la présidente des affaires sociales doit par exemple  purger une peine de  trois mois  de prison ferme et payer une amende  de 3 millions de FCFA. Le président du comité chargé des relations avec la société civile Frank Houessou est condamné à 12 mois de prison avec sursis plus une amende d’un million.

Les chefs d’arrondissements de Cocotomey-Tokpa et de Womey-Centre écopent de trois mois de prison avec sursis.Ils doivent également s’acquitter personnellement d’une amende de 50 000 FCFA.

Pour mémoire, Germain Cadja-Dodo est poursuivi pour détournement de fonds publics et abus de fonction. Les  chefs quartiers de Cocotomey-Tokpa et de Womey-Centre sont accusés  de recel.

Rappel des faits

Selon plusieurs recoupements, le bas-fond de Womey serait exploité depuis 2007 par une association de “Zémidjan”. La marraine de cette association a contacté, il y a quatre mois l’ex  CA Cadja-Dodo pour solliciter l’ implication des autorités locales dans la gestion de l’exploitation du bas-fond. C’est ainsi que l’ancien chef d’arrondissement a mis sur pied une commission de gestion de l’exploitation dudit bas-fond. Cette commission aurait récolté 17, 1 millions de fcfa comme recette.

Une association en froid avec celle qui a sollicité l’implication de l’arrondissement dans la gestion de la ressource, aurait porté plainte contre la commission mise sur pied par l’ancien CA Cadja-Dodo à la Brigade économique et financière. Dans cette plainte, elle signale  le non versement des  recettes tirées de l’exploitation du bas-fond dans les caisses de l’arrondissement. C’est cette plainte qui a conduit au procès.

Signalons pour finir que des membres de l’association des “Zémidjans” et leurs collègues de la dissidence ont été condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, plus une amende d’un million chacun. Ils sont reconnus coupable d’abus de confiance.

 

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    La justice a vitesse variable sous Talon…
    Vitesse éclair pour condamner les ennemis
    politiques, lenteur de tortue pour les acquitter
    En l’absence de preuves…
    Honte aux mafieux qui ont pris le pays en otage!
    En tout cas la fin sera douloureuse et elle est pour bientôt

  • Avatar commentaire
    Vincent Il y a 1 mois

    La rupture en marche pas d’état d’ame pour OLLA Aziz et consorts