Le Cameroun, doit faire face ces derniers mois, a une certaine, instabilité sécuritaire, due notamment à des incursions, de la secte islamique, Boko Haram.Mais, en plus de la menace terroriste, une forme de rébellion est née dans le Sud-Ouest du pays, et elle est l’oeuvre, des séparatistes anglophones. En effet, cette zone du Cameroun, est anglophone, et depuis quelques mois, des combats, entre forces gouvernementales, et combattants séparatistes, y font rage. L’armée Camerounaise, y a été déployée en masse, et a reçu l’ordre de mater cette rébellion. Malheureusement, certaines opérations, menées par les forces armées Camerounaises, ont débouché sur des bavures, envers des civils. Il faut dire, que les différents protagonistes ne se font aucun cadeau.

Tout récemment, selon les autorités régionales du Sud-Ouest Camerounais, un militaire de l’armée Camerounaise, a été torturé à mort, par un groupe d’individus. Les séparatistes anglophones, sont fortement soupçonnés d’être derrière cet acte. Les faits, se sont déroulés dans la localité d’Ediki. Des images de la victime, ont fuité sur internet, et on y voit le militaire, enchaîné, qui a subi la furie d’individus, qui sont présents à ses côtés. Torturé, il a ensuite été traîné près d’une fosse, où il aurait été enterré.

Dans un communiqué, un responsable de l’armée Camerounaise, a clairement accusé les “ambazoniens”, en référence aux hommes armés qui combattent pour l’indépendance du Cameroun anglophone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom