Fuite des burundais en Suisse : Nkurunziza accuse la Belgique

Fuite des burundais en Suisse : Nkurunziza accuse la BelgiquePhoto: Agence France-Presse

il y a quelques jours, des membres, d'un groupe d'artistes burundais, disparaissait en Suisse. Invités, pour un festival de musique, les musiciens de la troupe, “Ruciteme”, n'ont plus donné de nouvelles.

Burundi : arrestation de 4 hommes d’affaires français

Présents en Suisse, pour participer à diverses prestations, entrant dans le cadre d’un festival de musique folklorique, tous les membres du groupe Burundais, Ruciteme, se sont, au fil des jours évaporés dans la nature. Des artistes, avaient avoué, qu’ils se sentaient en danger, et menacer du côté du Burundi, ce qui peut expliquer leur décision de profiter du festival, pour ne plus retourner au pays. On peut donc imaginer, que les affiliés de la troupe Ruciteme, espèrent s’installer en Suisse ou dans un autre pays Européen, car ils disposent du visa Schengen, qui leur a été accordé par la Belgique.

Les autorités Burundaises, se sont exprimées sur cette affaire. Le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba, a accusé l’ambassade de Belgique de manipulations et de combines.

Suite à la disparition, des membres du groupe Burundais, l’autorité burundaise a affirmé, que cette disparition n’est pas cohérente, et que l’ambassade de Belgique, aurait collaboré avec des réseaux de passeurs et de trafiquants d’êtres humains.

De faux musiciens

Philippe Nzobonariba, a déclaré, que les artistes qui ont disparu, sont de faux musiciens, et qu’une opération a été mise en place, pour ternir l’image du Burundi. Il a affirmé, que le ministère en charge de la culture n’était pas au courant, que ces artistes devaient aller prester en Suisse.

La Belgique, en association avec les autorités européennes a réagi, et dans un communiqué, ils ont déclaré ceci;

dans ce cas, tous les documents nécessaires pour la délivrance de visas étaient réunis, y compris une prise en charge du groupe, signée par de hautes autorités burundaises”

Voilà qui met dans l’embarras les autorités burundaises.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Le Burundi est un pays en décadence..!