Interdiction d’exercer en clientèle privée au Bénin : une décision « brutale » selon le Dr F. Dossou

Interdiction d’exercer en clientèle privée au Bénin : une décision « brutale » selon le Dr F. Dossou

Dans un relevé du conseil des ministres le gouvernement demandait aux médecins de choisir entre leurs cabinets de soins privés ou la fonction publique. Le président de l’ordre des médecins du Bénin a réagi à cette injonction dans une interview accordée au journal La Nation.

Bénin : Les syndicats du Cnhu contre la mise en concession de l’hôpital

Le Docteur Francis Dossou  se dit surpris par la décision du gouvernement. A l’en croire, la loi n° 97-020 du 17 juin 1997 permet aux  médecins d’ exercer en clientèle privée avec l’autorisation du ministre de la santé. Mais cette loi est restée longtemps sans décret d’application .Ce n’est qu’en janvier 2018 que le gouvernement actuel a pris un décret d’application pour fixer les règles selon lesquelles cette autorisation du ministre doit être délivré.

« J’avoue qu’on a été un peu surpris que sept à huit mois plus tard qu’une autre décision soit venue remettre tout à plat. C’est un nouveau départ, il faut repartir à zéro » a indiqué Dr Francis Dossou qui salue tout de même la mesure prise par le gouvernement. « En ma qualité du président du Conseil national de l’Ordre des médecins du Bénin, je valide » a déclaré M Dossou qui espère que le gouvernement ira jusqu’au bout dans sa logique et pourra faire des actions qui suivent cette décision qu’il juge « brutale » mais susceptible d’être « salvatrice ».

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    Une tres bonne decision.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 mois

    Ma question : ” est-ce que ce qui est brutal , peut-être salvateur ? ” qu’on me l’explique , et mieux qu’on me cite les actions que talon préconise, actions qui devraient claires , précisent , attractives pour les médecins afin de définir leurs choix , ” de rester dans le privé, ou le public ” 

  • Avatar commentaire

    c’est en effet…l’une des décisions..les plus réflechies,pertinentes et couargeuses de talon..

    C’est un dysfonctionnement propre..à tous les pays…depuis des années..

    Que cette décision radicale…soit prise chez moi…au benin…fera école…et je me sens fier d’etre beninois..

    Le grand chantier…restera la réglémentation..de l’ordre des avocats…qui escroquent toujours leurs cliens….

    on ne doit plus payer..les avocats sans résultats..sans parler de la complicité mafieuse..entre avocats,juges et procureurs..et meme parfois..avec la partie adverse…pour gruger les gens..

    Et que dire…des avocats qui font main basse…sur les sommes récupérer..pour le compte de leurs clients