Le PDCI dénonce les pressions exercées sur ses cadres à l’approche des élections locales

Le PDCI dénonce les pressions exercées sur ses cadres à l’approche des élections localesMaurice Kacou Guikahué

En Côte d'Ivoire, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix est accusé d'exercer des pressions sur les cadres dirigeants du PDCI afin de les recruter... Au point même d'utiliser des techniques peu conventionnelles.

Israël: les populations manifestent contre les africains

Une révélation qui a fait l’effet d’une bombe. En effet, Maurice Kacou Guikahué, secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, le PDCI-RDA, a récemment assuré que des pressions étaient régulièrement exercées à l’encontre des cadres de son parti. Selon lui, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, le RHDP, serait d’ailleurs tout cela, tentant de débaucher les hauts dignitaires du PDCI, parfois via des manières quelque peu abusives, tel que le chantage.

Le PDCI accuse et riposte

Selon certaines indiscrétions, il semblerait ainsi que les cadres refusant les avances du RHDP ont perdu leur fonction au sein de l’administration ivoirienne. L’exemple le plus probant serait d’ailleurs celui d’Akossi Bendjo, maire du Plateau, qui a été démis de ses fonctions après avoir refusé les avances du RHDP, étant notamment accusé de malversations financières alors que jusqu’à aujourd’hui, aucun rapport ne l’incrimine.

Une manière de mettre la pression sur ce parti donc, qui subit également des usurpations d’identité. En effet, de nombreux manifestants pro-RHDP utilisent de manière frauduleuse le logo du PDCI et mènent des campagnes de désinformation visant à réduire l’influence de ce parti. Afin de réagir, le parti a assuré qu’il s’octroyait le droit de combattre ceux qui usent et abusent de son logo ou de ses signes distinctifs, par tous les moyens mis à sa disposition.

Commentaires

Commentaires du site 0