Nigéria : nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram

Nigéria : nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram

Au Nigeria, deux nouvelles attaques de Boko Haram au nord-est du pays a fait pas moins de 10 morts. Une nouvelle fois, ce sont les civils qui ont été pris pour cible.

Boko Haram : la mère d’Abubakar Shekau parle pour la première fois (vidéo)

Dans la soirée de samedi dernier, un nouvel incident a été enregistré au nord-est du Nigeria. En effet, selon certaines informations, deux violentes attaques auraient éclaté au cours du week-end, attaques perpétrées par le groupe islamiste de Boko Haram.

Six civils égorgés

Ainsi, c’est dans le village de Mairari, localisé à seulement 10 kilomètres de la ville de Monguno, dans l’Etat du Borno, que les combattants sont arrivés en camion. Sur place, deux-ci ouvrent alors le feu avant de se mettre à lancer des grenades. Sortant de leurs véhicules, ils capturent ensuite six hommes avant de tous les égorger, un par un. Un récit validé par de nombreux témoins qui ont également assuré que les policiers en poste n’ont pas tenté une seule seconde de s’interposer voire même de riposter. La nuit précédente, ce sont quatre agriculteurs qui ont été assassinés, là encore, pas des membres du groupe djihadiste.

Ces nouvelles attaques prennent la forme de réponses aux récents ordres du président Buhari. En effet, ce dernier a défini comme véritable objectif de son premier mandat, la lutte contre Boko Haram. Récemment, les conflits se sont intensifiés et répétés et il semblerait que ce soit à ce titre que de nombreux djihadistes s’en prennent désormais aux civils. Malheureusement, ses envies semblent ne pas être suivies d’actes. En effet, il y a quelques semaines, des centaines de militaires ont exprimé leur mécontentement, assurant ne pas vouloir être redéployés dans des zones à risques, contrôlées par Boko Haram.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Apache Il y a 3 mois

    Le soldat à besoin de moyens,et de meilleures conditions pour mieux combattre,hors les présidents africains mettent plus de moyens à la disposition de leur garde rapprochée que les troupes sur le terrain,tant que cela ne change pas il aura toujours des capitulations

  • Avatar commentaire
    Almoustapha Il y a 3 mois

    Tout militaire qui refuse d’être redéploye’ dans une zone à risque doit être déshabillé et jugé 

  • Avatar commentaire
    rodrigue Il y a 3 mois

    Que Mr Buhari meme aille au front en tant que militaire.
    Car , il lui faut revoir sa politique de lutte contre BOKO HARAM.