Nigéria : retour des migrants qui ont vécu l’horreur en Libye

Nigéria : retour des migrants qui ont vécu l’horreur en LibyeDes migrants

Des centaines de migrants tentent de fuir la Libye et ce, par tous les moyens. Le Nigeria se présente d'ailleurs comme une terre d'opportunités pour ces personnes tentant de ne plus être au contact de l'horreur du quotidien.

Espagne : près de 100 migrants traversent la frontière en agressant les gardes

Au Nigeria, des centaines de migrants commencent à arriver de chez eux, en Libye, après y avoir vécu l’horreur. Une situation compliquée à laquelle certaines personnes ont été formées. C’est notamment le cas de Nathaniel Bagadoji qui est un habitué de ces vols un peu spéciaux. En effet, pour lui, il s’agit du 32e départ de ce type. Qualifiant ces « revenants » chargés d’émotions, de « parfois violent », ce dernier estime néanmoins que tous les moyens ont été mis en place afin d’assurer la sécurité de tous, ainsi que le retour au calme, et ce, de manière rapide.

Ces revenants volontaires sont ensuite aidés par du personnel qui leur permet de s’identifier et de s’enregistrer dans les registres qui seront remis au gouvernement. De plus, ces migrants reçoivent chacun la somme de 97 euros en Naira, de quoi subvenir aux besoins primaires. Très vite, ces personnes sont ensuite dispatchées. Sur ce dernier groupe, ils ont été 50 à avoir été envoyés direction Benin City, la capitale de l’état d’Edo.

Vol, kidnapping voire la mort

Souvent ce passage par le Nigeria n’est en fait qu’une première étape d’un long chemin qui mène en Europe. Ivie Agbonwaneten, fait par exemple partie de ces personnes dont l’objectif est de rallier le continent européen. Récemment, d’ailleurs, elle reçoit des appels de ses amis ayant réussi la traversée de la Méditerranée. Poussée, elle assure que certains de ses proches l’ont recommandé auprès de leur patron et qu’un emploi pourrait effectivement les attendre sur place.

Un voyage direction le Nigeria qui ne fut pas de tout repos. Souvent, les personnes tentant de quitter leur propre pays doivent faire face à des situations plutôt compliquées. Ivie par exemple, a été dépouillée à plusieurs reprises, finissant même kidnappée alors qu’elle était en chemin direction Benghazi. Si ses conditions au Nigeria restent fragiles, celle-ci savoure tout de même un sentiment de sécurité retrouvé. Mais qu’en sera-t-il de la suite de son périple ?

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    Vivement…que sauvy,et tundé…rentrent au pays