Suspendu hier, le procès de Pierre Urbain Dangnivo a repris ce matin. Les principaux accusés en l’occurrence Cossi Alofa et Donatien Amoussou n’ont pas reconnu les faits qui leur sont reprochés. Pour Cossi Alofa, cette affaire est une comédie puisque c’est le colonel Sévérin Koumasségbo et l’adjudant-chef Lucien Dégbo qui lui ont demandé de se faire passer pour  l’assassin de Pierre Urbain Dangnivo. Ils lui ont promis  en retour une récompense s’il faisait ces faux aveux. Il faut signaler la présence du syndicaliste Laurent Mètongnon au procès ce matin en  sa qualité de témoin. Notons que le témoin capital dans cette affaire, le Camerounais Evouna Atangana n’était pas au tribunal aujourd’hui.

L’avocat de la défense Me Théodore Zinflou a demandé au président de la Cour de mettre à la charge de l’adjudant-chef Lucien Dégbo, la recherche de ce témoin. Me Magloire Yansunu , l’autre avocat de la défense a prié le président de la Cour de demander au colonel Koumansségbo  (service des renseignements) s’il a réellement fourni un garde du corps à ce témoin pour assurer sa protection.

 

 

 

12 Commentaires

  1. Point besoin  de demander à qui profite cette parodie de procès de ces deux vulgaires assassins que talon et sa mafia ont instrumentalisé pour nuire au president yayi boni ; avez vous remarqué que la campagne d’intoxication a cessé depuis qu’ils ont pris le ” pouvoir ” ? Il en est de même pour icc service qui devrait avoir une solution pour les souscripteurs dès qu’ils parviendront au pouvoir ; on en est où ? **** qu’ils sont talon , abt , koukpaki et agadjavi leurs klébé 

  2. Comment Laurent Mètongnon peut-il être présent à ce procès, s’il a été condamné a 5 ans de prison dans l’affaire CNSS?.

  3. La révélation c’est au fait à la déclaration de l’accusé Cossi Alofa.Il dit clairement que c’est le colonel Sévérin Koumasségbo et l’adjudant-chef Lucien Dégbo qui lui ont demandé de se faire passer pour l’assassin de Pierre Urbain Dangnivo. Ces derniers lui ont promis en retour une récompense s’il faisait ces faux aveux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom