Révocation de Léhady Soglo, crises au sein du Psd et de la Rb au Bénin : 03 procès jetés aux oubliettes

Révocation de Léhady Soglo, crises au sein du Psd et de la Rb au Bénin : 03 procès jetés aux oubliettes

Les procès relatifs à la révocation de l'ancien maire de Cotonou, Lehady Soglo, tout comme les crises au sein du parti social démocrate, Psd et celui qui divise la Renaissance du Bénin, Rb, ont débuté en 2017.

Renaissance du Bénin : Abraham Zinzindohoué dans une posture de rassembleur

Au moment où l’année 2018 tend vers sa fin, aucun signe ne semble indiquer le désir de la justice de vider ses contentieux. Voici plus d’un an que l’ancien maire de Cotonou, Léhady Soglo, après une longue période de collaboration difficile avec le préfet du Littoral, appuyé par les propos du chef de l’Etat qui révélait que: “nous n’avons pas de bons rapports avec la mairie de Cotonou” a fini par être évincé de sa responsabilité de maire de la commune de Cotonou. Après une suspension prononcée par le ministre chargé de la décentralisation et de la gouvernance locale, le conseil des ministres est entré en scène pour asséner le coup de massue en prononçant la révocation du gênant et indicible maire de Cotonou.

Réagissant à cette révocation, le maire de Cotonou par l’entremise de son conseil, a introduit un recours gracieux auprès du gouvernement et a saisi la Cour suprême en 2017 pour dénoncer cette révocation et s’opposer à toute élection d un nouveau maire.

Le gouvernement a opposé au recours gracieux, une fin de non-recevoir comme pour rester cohérent avec sa décision de révocation. La Cour suprême quant à elle ne s’est prononcé que sur la saisine relative à l’organisation de l’élection d’un nouveau maire. Elle a rejeté le recours en arguant qu’aucune date d’organisation de l’élection d’un nouveau maire n’a été arrêtée.

Pour ce qui est de la saisine sur la révocation, aucune réaction de la Cour jusqu’ici. On répondra qu’il faut laisser faire le temps de la justice. C’est aussi ce principe sacré du temps de la justice qui justifie le sort réservé aux deux procès concernant les crises au sein de la Rb comme au sein du Psd. Commencé en grande pompe en 2017, le procès de la Rb avait même été placé en délibéré puis comme par enchantement l’un des trois magistrats membre du collège des juges s’est déporté. La nomination de son épouse aux États-Unis à un poste de responsabilité à été présenté dans les coulisses comme justifiant le départ du pays de son époux magistrat.

Mais la vraie raison, confiait certaines personnes bien introduites est ailleurs. Ils avançaient le fait que les juges au vu des arguments présentés par chaque camp ne trouvaient pas des éléments pouvant leur permettre de donner raison aux dissidents de la Renaissance du Bénin. C’est le même embarras qui selon certaines indiscrétions a conduit l’arrêt sans autre programmation du procès du Psd. Manifestement, expliquent certains, les faits présentés au cour du procès ne sont pas à la faveur de l’aile Ebo Houinou qui veut reprendre à Emmanuel Golou la direction du parti.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Libre Expression Il y a 4 semaines

    PENDANT CE TEMPS , LEHADY SOGLO SE LA COULE DOUCE EN FRANCE ET ATTEND PATIEMMENT LE DEPART DE TALON POUR RENTRER ET CONTINUER COMME SI DE RIEN NE S’EST PASSE .
    ZOUL KIFL SALAMI A FAIT AUTANT SOUS SOGLO ET AUJOURDHUI IL EST LE PLUS SAINT DES BENINOIS .
    UN SEUL CONSEIL : ***************************************************************************************************************.
    L’ESSENTIEL EST DE SOUTENIR LE GOUVERNEMENT EN PLACE ET C;EST TOU

  • Avatar commentaire
    Libre Expression Il y a 1 mois

    PENDANT CE TEMPS , LEHADY SOGLO SE LA COULE DOUCE EN FRANCE ET ATTEND PATIEMMENT LE DEPART DE TALON POUR RENTRER ET CONTINUER COMME SI DE RIEN NE S’EST PASSE .
    ZOUL KIFL SALAMI A FAIT AUTANT SOUS SOGLO ET AUJOURDHUI IL EST LE PLUS SAINT DES BENINOIS .
    UN SEUL CONSEIL : ********************************************************************************.
    L’ESSENTIEL EST DE SOUTENIR LE GOUVERNEMENT EN PLACE ET C;EST TOUT .

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 mois

    Ici encore les aveugles et les sourds ne verront et ne diront pas que c’est talon qui est sournoisement à la manœuvre . 

    • Avatar commentaire
      Paul Ahéhénou Il y a 1 mois

      C’est tellement évident! Le but poursuivi par le leader rupturien est d’empêcher ces formations d’aller aux législatives. Les procès n’auront pas lieu avant les législatives. Les juges iront de report en report jusqu’à dépasser cette échéance.