Togo: un activiste accusé de rébellion

Togo: un activiste accusé de rébellion

Folly Satchivi, président de la Ligue Togolaise des droits des étudiants , activiste et porte-parole du mouvement "En aucun cas" est écroué pour activités subversives.

Togo : les opposants lancent une pétition contre le renouvellement du programme Mcc

Le porte-parole du mouvement “En aucun cas” a été appréhendé ce mercredi 22 Aout alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence de presse pour signifier sa position par rapport aux agissements de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui selon son mouvement continue unilatéralement les préparatifs des élections, malgré la feuille de route de la CEDEAO qui demande sa recomposition.

Folly Satchivi a été interpellé pour outrages aux forces de l’ordre parce qu’il aurait « passé outre les injonctions et néanmoins déployé sa banderole » alors que les unités des forces de l’ordre sur place au siège de Novation Internationale à Lomé avaient reçu du général Yark Damehane , ministre de la  Sécurité et de la Protection civile, l’ordre de mettre fin à cette conférence « illégale » puisque selon lui le mouvement « En aucun cas » n’avait aucune autorisation officielle parce que n’ayant aucune identité administrative.

Notons par ailleurs, que le mouvement a des idéaux très proches de ceux de l’opposition, son but inavoué étant de réaliser l’alternance politique au Togo et à « mener toutes les actions nécessaires pour que plus aucun dirigeant togolais , ne se permette de faire plus de deux mandats tels que stipulé dans la Constitution de 1992 » des mots de son leader.

Commentaires

Commentaires du site 0