Faire des injures à l’encontre de la plus haute autorité d’un pays peut déclencher des répercussions. C’est ce qui est arrivé à Kessie Nair, en Afrique du Sud.L’homme doit prochainement comparaître devant le tribunal, après avoir été inculpé pour atteinte à la dignité d’autrui. Kessie Nair a été appréhendé, après avoir proféré une insulte raciste dans une vidéo à l’endroit du président Sud-africain, Cyril Ramaphosa. La vidéo est très vite devenue virale sur les réseaux sociaux. Dans sa vidéo, il a aussi déclaré : “Le président devrait être poursuivi pour avoir piller notre pays, opprimer cette nation, haute trahison et d’échec dans sa politique visant à mettre un terme à toutes les violences.” 

Loading...

L’homme dénonce la politique actuelle des autorités. Il reproche au pouvoir en place de poursuivre les politiques de division raciale. Il a affirmé qu’il a publié cette vidéo dans le but d’attirer l’attention de l’opinion nationale. “Personne ne se réveille un matin et fait une déclaration et une vidéo comme celle-ci sur les médias sociaux” a t-il indiqué.

D’après la famille du sieur Kessie, “il souffrirait de troubles mentaux et aurait besoin d’assistance” rapporte les médias locaux.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom