Afrique : La Cia renforce ses opérations de drones contre Al-Qaïda et l’Etat islamique

Afrique : La Cia renforce ses opérations de drones contre Al-Qaïda et l’Etat islamique

Les Etats Unis donnent une nouvelle dimension à sa présence militaire au Niger, en développant une base très sophistiquée pour diriger des frappes de drones contre les poches terroristes sur le continent.

Libye : des milices tchadiennes et soudanaises installées dans le sud

Quelques jours seulement après sa prise de fonction, Donald Trump a autorisé, fin janvier, la Central Intelligence Agency (CIA) à frapper sans l’accord du Département de la Défense, des cibles sur des terrains d’opérations. En opposition à la politique fixée par Barack Obama en 2013, qui avait décidé que la CIA devait se cantonner au rôle de collecte d’informations.

C’est donc depuis la base, Niger Air Base 201, située à la lisière du Sahel et du Sahara, la seconde plus grande base de drones armés après celle de Djibouti sur le continent africain, que la  C.I.A. élargit ses opérations de drones, transportant des avions dans le nord-est du Niger, à Dirkou,  pour des missions de surveillance depuis un petit aéroport commercial .

L’imagerie satellitaire montre que l’aéroport s’est développé depuis février pour inclure une nouvelle voie de circulation, des murs et des postes de sécurité. La base, qui devait au départ abriter des drones d’observations, est désormais dimensionnée pour accueillir des drones armés MQ-9 Reaper. Un budget annuel de plus de 30 millions de dollars sera nécessaire pour renforcer cette capacité opérationnelle «contre sept organisations terroristes et les menaces (pesant) sur le Niger, le Tchad» et  à la surveillance de la Libye et du Nigeria.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Che Guevara Il y a 2 mois

    Vous croyez encore a l’objectif officiel de leur mission militaire en Afrique?