Bénin – Effondrement du pont de Malanville : les solutions du gouvernement aux transporteurs

Bénin – Effondrement du pont de Malanville : les solutions du gouvernement aux transporteurs

Après l’effondrement du pont de Malanville qui perturbe le trafic entre le Bénin et le Niger, le ministre des transports a tenu une séance avec les responsables des transporteurs du Niger , du Mali et du Burkina Faso , ce mardi à Cotonou. Les responsables des syndicats de transporteurs étaient également présents à cette rencontre.

Bénin : Nouveaux tarifs applicables aux postes de péages et de pesages dès ce jour (communiqué)

Le ministre Alassane Seidou a fait l’état des lieux de la situation actuelle. Il reconnaît que l’effondrement du pont pose un problème majeure parce qu’il est  essentiel pour que le trafic sur le corridor soit possible .Le ministre fait également observer que le pont est construit dans une zone marécageuse, ce qui complique encore plus les choses. « De part et d’autre du pont, il n’y a que des zones inondées donc une déviation à côté n’est pas possible » explique le ministre . Il assure cependant que les techniciens sont a pied d’œuvre pour construire un nouveau pont avec du matériel préfabriqué, qu’ils transportent d’un autre chantier vers Malanville.

L’autorité précise  que les engins et une bonne partie du matériel pour monter un nouveau pont sont déjà sur le chantier. Les techniciens promettent de « construire ce pont en un mois et demi » fait-il savoir .  Pour l’instant, le gouvernement a décidé de baliser deux voies de contournement. « La première passe par Djougou, Natitingou, Porga , Fada et Niamey. La seconde passe par Bodjécali à sept kilomètres environ de Malanville, Madécali, Iloua et Lolo pour échouer à la frontière du Nigéria » a détaillé l’autorité.

Les transporteurs qui connaissent bien ces contournements ont fait savoir au ministre qu’ils n’étaient bons que pour leur causer des peines.Il y a selon eux trop de secousses préjudiciables aux marchandises, l’insécurité, les relations avec la société Bénin Control qui doit valider les changements d’itinéraires, l’administration douanière, les tracasseries au niveau des frontières du Nigéria et du Burkina-Faso. Le ministre a rassuré les transporteurs quant aux difficultés évoquées. Il propose de mettre des magasins à la disposition de ceux qui en exprimeront le besoin. La société et Bénin Control et la douane ont aussi été instruites aux fins de faciliter les choses aux transporteurs . La  sécurité des nouveaux contournements sera assurée par les forces de l’ordre a promis  le ministre Alassane Seidou.

 

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Azetoeton Il y a 2 mois

    C’est encore une autre réforme du gouvernement de la rupture Vive la rupture allon nouveau départ

    • Avatar commentaire

      Quel rapport entre l’effondrement d’un pont et un gouvernement actuel. On reconstruit des ponts en 7jours ddans d’autres pays?

  • Avatar commentaire
    Dr Doss Il y a 2 mois

    Voilà les conséquences car en Afrique un ouvrage publics est avis une fois réalisé on oublie complètement ce que sait un entretien c’est le cas du pond de la sota