Bénin – Crise au PSD : Le juge désigne Clément Ebo comme chef du parti

Bénin – Crise au PSD : Le juge désigne Clément Ebo comme chef du parti

Le tribunal de Cotonou a rendu son verdict dans le procès qui oppose les protagonistes du Parti Social-démocrate (PSD). C’est le camp de Clément Ebo qui sort vainqueur.

Déstabilisation des partis politiques : Les vraies causes de la tempête qui secoue les vieilles citadelles

Après délibération, le juge du TPI de Cotonou a désigné Clément Ebo comme seul président du parti. Emmanuel Golou ne peut donc plus prétendre diriger le PSD si on se table sur cette décision de justice. Contacté par la rédaction, un proche de l’ancien député affirme ne pas comprendre cette décision. Il indique que le président Golou  ne tardera pas  à interjeter appel de cette décision. Signalons que cette bataille judiciaire a commencé depuis 2017.

Une ordonnance du président du tribunal de Cotonou avait dans un premier temps interdit le congrès du PSD aile Golou aux motifs qu’il  pourrait engendrer des troubles à l’ordre public .Le camp Golou a alors mené des actions en justice pour demander la rétraction de cette ordonnance. Ce qu’il a obtenu. Il a aussi demandé à la justice de le reconnaître comme seul président du PSD, mais le juge s’est déclaré incompétent par rapport à cette requête, demandant aux deux camps de recourir aux textes du regroupement politique pour trancher ce différend.

Le tribunal semble être revenu sur sa décision puisqu’il vient de désigner Clément Ebo de l’aile Bruno Amoussou comme président du parti. C’est peut-être ce qui suscite incompréhension dans le camp d’Emmanuel Golou.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    La république est en danger. Il n’y a plus de juge dans ce pays. C’est de la comédie. Dans quel pays sommes-nous ? Si des juges estiment qu’ils ne sont plus libres ils n’ont qu’à demander une mise en disponibilité. Ce n’est pas sérieux de leur part. L’argent et l’influence s’illustrent actuellement. Les gens n’ont plus de dignité dans ce pays. Dieu comment tu pourras nous sauver de ces assassins. Ils sont plus que des sorciers. A cette allure, nous risquons de nous régler les comptes

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    Ceci est un prélude de ce qui va se passer avec la RB ; partant peut-on encore dire au benin que la justice sous talon est crédible ? 

  • Avatar commentaire

    Qui est surpris?