Guerre d’Algérie : malaise après la décision de Macron

Guerre d’Algérie : malaise après la décision de MacronBrice Hortefeux

La guerre d'Algérie, a toujours été un sujet sensible, au sein de l'opinion française. Tous les présidents français se sont exprimés avec une certaine réserve sur cette période assez trouble.

Ce que Talon, président du Bénin, ne devrait pas dire à Macron !

Mais, Emmanuel Macron, dans sa volonté d’apporter de nouvelles méthodes dans la gestion du pouvoir, est en train de faire bouger les lignes. Le président français, a reconnu la responsabilité de la France, dans la mort de Maurice Audin, militant anticolonialiste durant la guerre d’Algérie. Maurice Audin, mathématicien de profession est mort en 1957 en Algérie. Sa famille, a lutté pendant de longues années pour que l’État français reconnaisse sa responsabilité dans la disparition puis la mort du militant anticolonialiste.

Tout récemment, Emmanuel Macron est venu demander pardon à la veuve de Maurice Audin à son domicile.

Avis partagés

La démarche du président français est noble, mais elle n’a pas fait l’unanimité. Brice Hortefeux, ancien ministre de l’Intérieur, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, a estimé qu’il faut cesser de se repentir sur les actes qui ont été commis par les générations antérieures.

Hortefeux reconnaît que la guerre d’Algérie a été très douloureuse pour le peuple algérien qui a perdu beaucoup de ses fils.

“Assez de repentance, et plus de mémoire” a ainsi déclaré l’ancien ministre

Il a poursuivi, en précisant que l’histoire est un héritage fait de moments glorieux et de moments sombres. Il dira que la France doit s’approprier cette période et s’assumer pour comprendre tous les contours, afin que les nouvelles générations puissent comprendre les faits qui se sont passés.

“La repentance ne doit pas être un culte, la mémoire doit être un devoir”

Pascal Bruckner salue l’initiative de Macron

L’historien, Pascal Bruckner n’a pas abondé dans le même sens que Brice Hortefeux. Contrairement à ce dernier, il a déclaré qu’il est temps de mettre fin à la culture du secret.

L’essayiste et historien, a notifié que plus la lumière sera faite sur les événements liés à la guerre d’Algérie, mieux ça vaudra pour chacun. France comme Algérie.

“On ne gagne rien à dissimuler la vérité. On a mis déjà plus de 20 ans à reconnaître que ce qui s’est passé en Algérie était une guerre.”

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Sofiane Il y a 5 jours

    Les massacres commis par la France en Algérie et les pillages très important des ressources matérielles et humaines doivent êtres rémunérées et rendus au peuple algérien pour espérer réouvrir une nouvelle page de relations mutuelles est justes , la reconnaissance est un début obligatoire …..

  • Avatar commentaire

    J’ai une très grande rancune envers les Français
    Mais pas de cette génération
    Mon père est né en 1945 il m’a raconté ce qui s’est passé dans ces années de massacre
    Pauvreté maladie manque de nourriture manque de soin…………
    J’espère bien qu’on coupe les liens et la première chose que je veux qu’on oublie la langue française et on devient anglophones

  • Avatar commentaire

    Reconnaître sa faute et l’avouer est un acte de grandeur. Tout le reste est de l’imbécilité

    • Avatar commentaire
      Sofiane Il y a 5 jours

      Salam , je pense que la France a toujours porté haut le slogan fraternité …..et l’égalité , Pour être juste la reconnaissance doit toujours être suivie de réparation .

  • Avatar commentaire
    Avouhan Il y a 6 jours

    Hum!… La guerre d’Algérie!… Plus de soixante ans après, les langues commencent enfin à se delier mais une certaine frange de la population Française préfère ne pas en parler et taire à jamais cette partie sombre et peu glorieuse de l’histoire de la France.
    D’ailleurs uniquement une partie des archives de notre histoire sur la guerre d’Algérie est rendue publique.

    Bonsoir

  • Avatar commentaire

    assez de répentence…pourquoi pas..!!

    mais posez la meme question..si aussi…si par rapport à l’occupation de la france..par l’allemagne et les brutalités…s’il faut en finir…les commémorations..

    décidement…chacun doit écrire sa propre histoire..

    Les résistants français..face à l’allemagne étaient considérés..comme des terroristes..

    samory touré..el adj omar..bio guerra ka ba,béhanzin…n’étaient ils pas des terroristes…

    Visiblement…les mots changent de sens..selon..la position qu’on occupe dans l’histoire