Immigration clandestine : l’Union européenne finance le Niger

Immigration clandestine : l’Union européenne finance le Niger

Afin d'aider le Niger à lutter contre l'afflux massif de migrants souhaitant se rendre en Europe, l'Union européenne a décidé d'allouer plusieurs dizaines de millions d'euros à Niamey.

Crise des migrants : Boni Yayi sort du silence

La vague d’immigration clandestine touchant l’Union européenne a poussé les autorités à réagir. Ainsi, il semblerait que les dirigeants européens aient décidé de frapper à la source. Résultat, en plus de récentes mesures prises afin de faciliter l’accueil de ces migrants en quête d’une vie meilleure, certains états, comme le Niger, recevront de l’argent de la part de l’UE afin de lutter contre cette immigration clandestine. 

Lundi, ce sont donc 21 millions d’euros qui ont été versés au Trésor public nigérien. Cet argent aidera officiellement le pays à financer certaines réformes et autres mesures concernant “la sécurité intérieure”, “la gestion des frontières” ainsi quela lutte contre la migration irrégulière et le trafic des êtres humains”. 

Niamey demande plus de moyens pour agir

Ce versement s’ajoute aux 30 millions versés au cours du premier semestre 2018 et devrait être suivi par un nouveau chèque d’ici à la fin de l’année 2018. Cependant, si l’UE est d’accord pour financer et aider le Niger, le président Mahamadou Issoufou lui, estime que l’effort fait n’est pas assez conséquent. La raison principale étant que le Niger est traversé par 90 % des migrants souhaitant rejoindre l’Europe. Résultat, le trafic est dense et important et de nombreuses dérives sont observées. 

C’est d’ailleurs en ce sens que Niamey a voté en 2015, une loi allant à l’encontre des passeurs. En effet, ces derniers sont désormais passibles de 30 ans de prison si jamais ils étaient amenés à se faire avoir par les forces de l’ordre. En outre, le gouvernement a demandé à l’armée d’être un peu plus présente et d’organiser des patrouilles de manière un peu plus régulière afin de stopper les personnes tentant de traverser le pays, pays dont le désert a été qualifié de « cimetière à ciel ouvert » par certains élus.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire

    La très grande majorité des migrants ne viennent pas du Niger. Ce n’est à ce pays pauvre de tout payer pour contrôler les flux. Le territoire est très vaste. Espérons seulement que cet argent ira bien dans ce sens. 

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 3 mois

    Plusieurs dizaines de millions d’euros à Niamey pour del’uranium et non pour combattre l’immigration.
    Si le Bénin disposait de l’uranium, rapidement ils traceront les routes des migrants au Bénin
    Bande d’hypocrites…

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Encore un piège sans fin , l’argent du contribuable européen versé dans un tonneau de danaïdes ; vous verrez que cet argent va retourner dans les comptes en banque de ces dirigeants africains , nigériens corrompus . Qu’ils gardent leurs ressortissants chez eux bon sang 

  • Avatar commentaire
    Inconnu Il y a 3 mois

    Pour ma part leproblèm ne serais pas au niveau du financement pour aider a sécurisé les frontières mais plusto aidé le pays a menagé la population par la création d’emploi par exemple ke cet argent aide plusto dans ce sens il est clair qu’on fuis pr une meilleur vie kon a pas chez nous

  • Avatar commentaire

    Wë y’a fõye ses lè gbafou ki von nou dja à babi wë ses sa même lë gars

  • Avatar commentaire

    Bein voyons …
    Finançons Issoufou et tous les politiques nigériens corrompus.
    Issoufou, serait il lui même près à mettre la main dans son porte monnaie, à vendre quelques unes de ses propriétés européennes pour renflouer les caisses de son pays ou plus précisément pour restituer ce que lui et sa famille ont détourné. Dirigeants européens, cessez votre hypocrisie et arrêter de supporter ces voleurs et d’être complices de leurs magouilles. Pauvre peuple de la sous région !