Iran : l’Europe a une technique pour échapper aux sanctions de Trump

Iran : l’Europe a une technique pour échapper aux sanctions de TrumpPhoto : AFP

C’est officiel, les premiers blocages américains contre les entreprises qui exercent des activités en Iran sont entrés en vigueur cette semaine. D'autres suivront le 5 novembre. Pour les sociétés européennes, rester devient difficile mais pas impossible.

Corée du Nord : la rencontre avec Donald Trump n’aura peut-être pas lieu le 12 juin

L’an dernier, les Américains ont exporté pour 136 millions de dollars de biens vers Téhéran et en ont importé pour 63 millions, permettant aux États-Unis d’entretenir un excédent commercial de l’ordre de 73 millions de dollars. Toutefois, ces relations sont compromises par la décision de Donald Trump de retirer les États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien en mai dernier, malgré tous les efforts de dissuasion de la France et de l’Allemagne.  

Cette décision va entraîner le rétablissement des sanctions américaines à l’égard de Téhéran. Les Européens trouvent la parade, le SPV pour Special Purpose Vehicle ; une sorte de bourse d’échanges. Une astuce, pour contourner les sanctions en instaurant un circuit commercial alternatif pour permettre à Téhéran de poursuivre ses exportations de pétrole.

Un véhicule dédié que créerait L’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, dans un système de troc à grande échelle. Ce “SPV” agirait donc comme une chambre de compensation qui permettrait de traiter de manière isolée les transactions commerciales impliquant l’Iran, Il s’agirait d’une option entre plusieurs autres à l’étude pour créer des “canaux de paiement indépendants” légitimes avec l’Iran.

Pour Federica Mogherini, la cheffe de la diplomatie de l’UE, ces nouveaux canaux de paiement devraient “rassurer les acteurs économiques” et préserver les bénéfices économiques attendus par l’Iran en échange de son maintien dans l’accord et de son renoncement à un programme nucléaire militaire.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Adrien , vous êtes d’une intéressante contribution à ce débat . Mais ne soyez pas réducteur , oui il s’agit ici aussi de stratégie géopolitique, mais  c’est quoi cette géostratégie de Trump au seul profit de Israël , méprisant les autres et mêmes les résolutions de l’ONU, même des mêmes siégeant au conseil de sécurité . ? Est-ce parce que Trump à de gros intérêts avec les lobbyistes juifs qui le financent ? Au delà de la géostratégie , il y a le commerce mondial et ici Trump doit aussi tenir compte de ses autres alliés 

  • Avatar commentaire
    Adrien Il y a 3 mois

    Certains pays européens diabolisernt Trump tout simplement parce qu’il les traites avec mépris mais c’est la frustration que les peuples africains subissent lorsque nous sommes traités sans respect ex :l’invasion en Libye, le cautionnement des élections truquées… Trump est un vrai patriote le général disait aux présidents africains au soir des indépendances en politique il n’y a pas d’amis il n’existe que des intérêts et ne voit que les intérêts de son pays que lui reproche t-on ?

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Trump est un grand ” bêta ” qui se tire comme talon une balle dans le pieds , les usa ont une balance excédentaire avec l’Iran , ce qui veut que les américains gagnent de l’argent avec ce pays , puis Trump par des mesures insensées veut tout foutre en l’air et pas seul , mais avec lui les autres pays qui font des affaires avec l’Iran . Mais qui est fou ! Même pas l’Angleterre qui d’habitude est derrière les usa , à malin malin et demi , et ça va aller de surenchères en surenchères , nous tranquillement on les regarde en mangeant nos pop-corn en jetant des miettes à agadjavi 

    • Avatar commentaire
      Adrien Il y a 3 mois

      Trump est milliardaire en dollars je Pense qu’il comprend bien qu’il a une balance commerciale excédentaire par rapport à l’Iran. Mais les enjeux pour les usa vont bien au delà du simple commerce comme le perçoivent les européens la France en tête. Il s’agit de l’influence géopolitique et de la stabilité de cette région du monde dont les usa sont un acteur de premier plan. Arrêtons de diaboliser Trump