Libéria : l’administration Weah enquête sur la disparition de plusieurs dizaines de millions

Libéria : l’administration Weah enquête sur la disparition de plusieurs dizaines de millionsPhoto: Thierry Gouegnon (Reuters)

Au Liberia, près de 60 millions de dollars se sont volatilisés après qu'un convoi censé les transporter direction la BCL (Banque Centrale Liberienne) ait mystérieusement disparu.

Intégration africaine : poids et pesanteurs

Deux énormes cargaisons de dollars libériens, imprimés à l’étranger – probablement au Liban – et introduites dans le pays à partir du mois de novembre 2017, ont mystérieusement disparu. Une situation qui a mis le gouvernement Weah en état d’alerte, d’autant plus que le montant total de cette disparition, atteint assez facilement les 60 millions de dollars.

60 millions de dollars, dans la nature

Selon les premières constatations, ces billets de banque étaient stockés dans d’énormes conteneurs au port de Monrovia et auraient quitté la capitale, direction la Banque Centrale du Liberia le 31 mars dernier. Problème ? Le convoi en charge de ce transfert s’est tout simplement volatilisé. Une situation qui prête à confusion et qui a poussé le gouvernement à entreprendre une enquête.

Dans le même temps, les forces de l’ordre ont invité les citoyens à rester calme et à laisser agir les autorités dans le cadre de cette disparition. Une disparition qui a fortement irrité le président Weah qui aurait d’ailleurs vu tout rouge en apprenant cette nouvelle que très récemment, soit près de six mois après les événements. Un constat partagé par M. Eugene Nagbe, ministre de l’Information, qui n’a pas hésité à qualifier cette situation « d’alarmante ».

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Lui même weah n’a qu’à expliqué a son peuple comment l’une de ses voitures de luxe à plaque diplomatique étant la seule voiture immatriculée au Liberia qui se balade devant le célèbre casino de Monaco!!!

  • Avatar commentaire

    Si au libéria..il y a une enquete..pour retrouver..quelques 40 patates..chez nous au benin…c’est en plein conseil..des ministres..qu’on nous a braqué..de 47..patates..

    Talon..s’est levé..sorti le révolver..tiré en l’air..en disant…tout le monde..à terre..
    Et le chèque a été signé…sur le champs..

    Qui pourra faire une commission d’enquete..et audit..?

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 1 mois

    Meme Afrique, meme probleme. La police dans ce pays est tellement corrompue. Il faut voir au haut niveau. Ce pays remplis de cadres forme’ au USA qui detruisent leur propre nation.
    Surtout les esclaves revenus de USA qui ont transforme’ les ochtochnes (leur freres noirs) en esclave a’ leur tour, apres avoir subit l’esclavage du blanc au usa. Triste. C’est un pays que je connais tres bien l’ayant visite’ a’ deux reprises.