Un jeune béninois du nom de Judicaël DAVOH a lancé une pétition pour exiger le respect de l’article 40 de la constitution béninoise.Cette pétition a déjà reçu près de deux cent signatures, 72 heures seulement après sa publication sur les réseaux sociaux. A travers cette pétition, le jeune Judicaël DAVOH exige l’enseignement du droit dans le programme d’étude des écoles et universités du Bénin. Une recommandation de l’article 40 de la Constitution béninoise de 1990.

Pour M DAVOH,  « les citoyens béninois critiquent les actions du gouvernement, dénoncent la fraude, la gabegie, la corruption et tous les maux de notre démocratie. Cependant, l’ignorance, ennemie de la sagesse, les empêchent d’utiliser les pouvoirs mis à leur disposition par les lois de la République et en particulier la Constitution du 11 décembre 90 pour aboutir à des actions concrètes, participer aux prises de décisions …animer la vie politique , économique et sociale du pays ».

Afin de corriger le tir, M DAVOH exige l’insertion d’une discipline éducative exclusivement réservée à l’enseignement du droit dans le programme d’étude des écoles et universités du Bénin, du primaire aux universités en passant par le secondaire.

Cela rendrait justice à l’article 40 de la loi fondamentale selon lui. La pétition est disponible ici https://t.co/ruOqPt48rX

5 Commentaires

  1. Celui-là ne sait pas qu’on enseigne l’éducation civique à l’école ? Il veut quoi d’autres ? Qu’on enseigne tout le droit civil ? Constitutionnel ? Quel droit ?

    N’importe quoi !

  2. L’homme noir aime choisir le chemin le plus facile. Et cela est ancré dans nos traits caractéristiques. Pourquoi ne pas demander l’enseignement de la technologie à partir du primaire? Enseigner le droit pour devenir des animaux de proie, des vautours et des rapaces.

  3. Ce jeune se trompe d’objectifs. N’a-t-il pas demandé conseils à ses aînés avant de lancer une telle initiative attirant des gogos…En fait, il ne s’agit pas d’enseigner le droit ( champ trop vaste) mais de donner des notions d’éducation civiques sur les dispositions de la Constitution de notre pays… Et, pour qui se prend-il pour pretendre que tous les citoyens critiquent les actions du gouvernement????? Un peu de discernement et de retenue….N’importe qui improvise quelque chose pour se faire de la notoriété avec pour objectif une prochaine candidature à je ne sais quoi..!!!! Pouff!!!!

  4. On exige aussi l’Enseignement de nos Langues Béninoises qui sont aussi des Langues vivantes au même titre que l’Allemand, l’Anglais et autres!

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire