Acculé par des accusations de viol, l’international portugal Cristiano Ronaldo est une nouvelle fois dans la tourmente. Selon des révélations dans un magazine international, il aurait acheté Plus les jours passent, plus les choses se compliquent pour l’international portugais Cristiano Ronaldo, actuellement pensionnaire de la Juventus de Turin. Les choses semblent se compliquer pour l’international portugais qui pourrait du jour au lendemain être embarqué dans une longue bataille judiciaire. D’ailleurs, des enquêteurs ont évoqué la possibilité de son extradition pour qu’il répondent devant la justice des accusations qui pèsent contre lui.

Après les accusations de viol formulées par Kathryn Mayorga, plusieurs autres femmes pourraient dans les prochains jours dévoiler de nouvelles affaires. Selon l’avocat de la plaignante, Leslie Stovall qui s’est confié à des médias internationaux, sa cliente, d’autres femmes l’ont approché et ont évoqué des cas similaires à ceux de sa cliente Kathryn Mayorga.

En effet, selon ses confidences, pas moins de trois jeunes lui ont confié qu’elles ont été agressée par la star du ballon rond. Une parmi elle a même reconnu avoir passé un accord à l’amiable avec le footballeur pour éviter un scandale. Un magazine allemand a révélé dans ces colonnes qu’un accord a été signé depuis huit ans avec la première plaignante en 2010 pour éviter un scandale. Le montant évoqué pour l’accord est de 375 000 euros soit 287 000 livres.

Et comme si cela ne suffisait pas, Karima El Marhoug plus connu sous le nom de “Ruby” aurait été payée par le footballeur contre des faveurs. Problème? Celle-ci était mineur au moment des faits. Celle qui a été révélée au public en 2010 dans une affaire impliquant Silvio Berlusconi, ancien premier ministre italien pourrait avec ces révélations faire tomber l’international portugais qui se défend malgré tout depuis l’éclatement des affaires qui l’accablent. Accusation rejetée en bloc par le footballeur qui dit détenir des preuves que rien ne s’est passé entre eux au cours de leur rencontre en Décembre 2009.

5 Commentaires

  1. C’est Qui “ils” ? Outre le viol possible, on traîne maintenant dans boue les victimes supposées. Trop de commentaires à la va vite. Laissons la justice faire son travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom