Affaire Khashoggi : Justin Trudeau met la pression sur l’Arabie Saoudite

Affaire Khashoggi : Justin Trudeau met la pression sur l’Arabie SaouditePhoto : Reuters/Chris Wattie

Le Premier ministre Justin Trudeau avait déclaré, il y a quelques temps qu’il était préoccupé par les allégations relatives à la disparition du célèbre journaliste saoudien Jamal Khashoggi. Aujourd’hui, il dit envisager l’annulation d’un important contrat avec le Royaume d'arabie saoudite si les allégations se vérifiaient.

En pleine affaire Khashoggi, Trump remercie l’Arabie Saoudite

« Nous sommes réellement préoccupés par les informations sur la situation de ce journaliste. Nous travaillons beaucoup avec nos alliés de la communauté internationale pour tenter de proposer une réponse concertée, ou du moins alignée, à mesure que nous en apprenons davantage sur cette situation. » déclarait Trudeau à propos de l’Affaire Kashoggi. Depuis la position du Canada n’a pas changé et pourrait même se durcir.

En effet, Trudeau, à l’occasion d’un entrevue télévisée ce dimanche , a dit que pour lui et le Canada ; « ce n’est pas un cliché de défendre les droits de la personne partout dans le monde (…) y compris avec l’Arabie saoudite ». Aussi se dit-il prêt à surseoir à une vente de blindés à l’Arabie Saoudite si de quelconques faits venaient confirmer la violation des droits de l’homme dans le royaume, puisque « des clauses » existent et « doivent être suivies par rapport à l’utilisation de ce qu’on leur vend » mais surtout si des faits venaient à prouver une implication directe de L’Arabie Saoudite dans le meurtre de du journaliste Kashoggi. Ce contrat est de 15 milliards de dollars canadiens soit 9,9 milliards d’euros.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Chaput Il y a 2 mois

    Les rats quittent le navire