Affaire Khashoggi : l’Arabie Saoudite fait face aux premières conséquences

Affaire Khashoggi : l’Arabie Saoudite fait face aux premières conséquencesRoi Salmane d'Arabie, Photo HO - SPA - AFP

Alors que se profile à Riyad une importante conférence économique sur le pays et ses évolutions, de nombreux patrons et personnalités de la Tech ont décidé d'annuler leur venue en réponse à l'affaire Khashoggi.

Royaume-Uni – Arabie Saoudite : MBS veut racheter Manchester United

Sous le feu des critiques depuis deux semaines après la disparition du journaliste saoudien vivant aux États-Unis Jamal Khashoggi, l’Arabie Saoudite accuse le coup. Aujourd’hui, le Royaume semble même payer les conséquences de sa possible participation à cet enlèvement/assassinat puisque de nombreuses personnalités ont décidé d’annuler leur venue du côté de la capitale.

Une conférence vitrine pour le prince héritier MBS

En effet, à quelques jours d’une importante conférence économique organisée dans la capitale, Riyad, de plus en plus d’invités ont décidé de revoir leur plan et de ne pas y intervenir, ou simplement s’y rendre.  Un véritable coup dur pour l’Arabie Saoudite et le prince héritier Mohammed Ben Salmane qui espéraient utiliser cette rencontre afin de montrer aux yeux du monde entier les conséquences sur l’économie des nombreuses réformes entamées par le gouvernement.

Des personnalités de la Tech qui refusent de venir

Les annulations seraient tellement nombreuses qu’aujourd’hui, il est désormais impossible d’avoir accès à la liste des intervenants, personne ne sachant réellement qui viendra et qui ne le fera pas. Parmi les personnalités les plus importantes ? Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor ainsi que la dirigeante du FMI, Christine Lagarde. Si ces derniers n’ont, pour le moment, pas annulé leur passage, d’autres en revanche comme Jean Lemierre (président de BNP Paribas), Jamie Dimon (PDG de JPMorgan Chase)Ajay Banga (PDG de MasterCard) ou encore Richard Branson (fondateur du groupe Virgin) ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne viendraient pas. 

Commentaires

Commentaires du site 0