Afrique du Sud : le président Ramaphosa éclaboussé par une affaire

Afrique du Sud : le président Ramaphosa éclaboussé par une affairePhoto: Moeletsi Mabe/Sunday Times

La saga du scandale de la VBS , la Banque Mutuelle sud-africaine se poursuit. cette fois c'est la possible implication du président de la République lui même qui est révélée. Cyril Ramaphosa aurait péché par omission.

Crise des migrants : l’Algérie réclame plus d’équité

Des problèmes de liquidités, ont conduit la VBS Mutual Bank à être placée sous curatelle le 11 mars 2018 en vertu de la loi sur les banques sud-africaines. Il a été donné à la Banque de réserve sud-africaine (SARB) de gérer cette tutelle. Et, un rapport publié par la SARB en octobre révélait que 130 millions de U.S dollars avaient été détournés entre 15 mars 2015 et le 17 juin 2018, et requerrait contre les dirigeants de la banque, les responsables publics et les auditeurs des actions en justice. Le rapport impliquait également des cadres de l’ANC.

Cependant bien que n’ayant pas été directement cité par le rapport accablant, Cyril Ramaphosa, vice-président alors, Ramaphosa aurait été informé de la mauvaise gestion de la banque lors d’une réunion tenue à Johannesburg au début de l’année dernière. Un actionnaire inquiet de la VBS a personnellement informé Ramaphosa des transactions douteuses de la banque selon la presse Nationale.

Dans un communiqué publié lundi après-midi par la présidence, on pouvait lire en substance, « Le président Ramaphosa n’a eu connaissance d’aucune réunion où il aurait rencontré une personne associée à VBS Mutual Bank où il aurait été informé de l’affaire » avant d’ajouter  « De même, l’affirmation selon laquelle le président Ramaphosa aurait été prévenu de l’implosion imminente de VBS Bank est sans fondement ».

Commentaires

Commentaires du site 0