Un site archéologique, vieux de plusieurs milliers d’années, a été découvert au Kenya par un groupe de chercheurs américains et allemands.Le site qui a été mis à jour est un gigantesque cimetière, contenant plus de 580 corps. Selon les chercheurs de l’Université Stony Brook de New York et de la Société Max Planck de Berlin, le site a été construit par les premiers éleveurs installés dans la région.

Loading...

De plus, le monument est vénéré depuis des décennies par les collectivités locales, comme l’explique Elizabeth Sawchuk de l’Université Stony Brook: “Les habitants ne se considèrent pas comme des descendants de ces gens mais ils surveillent le site et s’assurent qu’il est protégé.”

Après avoir pris le soin de bien analyser le cimetière antique, le groupe de chercheurs a constaté que les corps portent des bijoux en coquille d’œuf d’autruche. Les morts qui y ont été retrouvés, sont aussi bien des hommes que des femmes ou des enfants, sans distinction d’âge. Le cimetière, baptisé le “Lothagam North Pillar” serait vieux de 5000 ans et se situe dans le nord du Kenya, près du Lac Turkana, dans une zone désertique exposée à de fortes températures.

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. C’est vraiment régrétable que ce cimetière soit découvert par les chercheurs d’autres continents. Je me demande bien quel est le rôle de nos chercheurs Africains ?

  2. et puis après? qu’ils aillent publier dans leurs continent que ainsi comme vous n’avez aucunement de crainte pour l’Afrique ni à Dieu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom