Bénin : La mairie de Zangnanado sommée de payer des millions à l’Etat

Bénin : La mairie de Zangnanado sommée de payer des millions à l’Etat

La mairie de Zagnanado a du souci à se faire. La collectivité locale doit payer plusieurs millions de FCFA à l’Etat béninois.

Plan de contingence de Cotonou: La Mairie anticipe la gestion des risques

Pour avoir mal géré les ressources générées par l’exploitation de la  carrière de sable de Womèto de  2012 à 2015 , la mairie de Zagnanado doit restituer plus de 300 millions de FCFA indûment perçus . C’est un rapport de dénonciation de l’Ong « Sauvons ensemble Zagnanado » qui a attiré l’attention du gouvernement sur cet acte de mauvaise gestion. L’exécutif a aussitôt envoyé l’Inspection Générale des Finances pour constater ces irrégularités  dans la gestion de la carrière de sable. La mission d’audit a montré que le maire a violé la loi sur le code minier en signant une convention avec la Société COGETRAC Sarl afin de commercialiser le sable fluvial dans la localité.

Selon les dispositions du code minier, c’est après délibération du conseil communal que le maire Symphorien Misségnétché peut délivrer une autorisation d’exploitation du site à une société tiers. La mission d’audit a également remarqué que l’argent issu de la vente du sable de Womèto était mis dans la même cagnotte alors que selon les textes, 40% devait atterrir dans les caisses de l’Etat, 40% pour la commune et 20% à l’administration minière. En dehors de ces manquements, la mission d’audit a constaté que les quittances délivrées par les agents collecteurs étaient mal remplies. Le rapport chiffre à 343 millions 296 mille le manque à gagner.

Les  ministres de la décentralisation et de l’économie, somment la mairie de Zagnanado de rétrocéder cette somme indûment perçues en régularisant les parts qui reviennent à l’Etat, à la mairie et à l’administration minière.  Une demande d’explication a également été envoyée à l’autorité communale. Les cadres de la mairie sont sommés  d’aider le maire à répondre aux interrogations des ministres de l’économie et de la décentralisation très rapidement.

Commentaires

Commentaires du site 0