Bénin : Les avocats d’Ajavon dénoncent le non-respect des règles basiques en droit

Bénin : Les avocats d’Ajavon dénoncent le non-respect des règles basiques en droit

De retour de Porto-Novo où ils s’étaient rendus pour répondre de la convocation adressée à leurs clients, les avocats de l’homme d’affaire et opposant politique Sébastien Ajavon et autres prévenus convoqués à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) du Bénin ce jeudi 4 octobre 2018, sont montés au créneau pour fustiger la scène qui s’est produite ce matin dans cette cour béninoise.

Bénin : Le siège de la CRIET à Porto-Novo militarisé ce matin

C’est à travers une conférence de presse donnée cet après-midi à l’hôtel Azalaï de Cotonou qu’ ils ont exprimé leur désolation par rapport au refus catégorique qui leur a été opposé de pouvoir représenté leurs clients malgré les lettres présentées. Les conseils constitués par Sébastien Ajavon dans ce rebondissement de l’affaire 18 kg de cocaïne se dit surpris par les injonctions qui leur ont été faites ce matin à la CRIET et le renvoi au 18 octobre 2018 sans même leur permettre d’avoir accès au dossier. C’est du jamais vu et ce n’est plus du droit, selon Me Bensimon et Me Issiaka. Me Marc Bensimon parle d’une surprise désagréable dans la justice béninoise.

Aussi, se sont-ils interrogés sur la complicité entre la CRIET et le ministère public ce matin. Dans le même sens, Me Ahounou est revenu sur la sortie médiatique mardi dernier du ministre de la justice Sévérin Quenum pour justifier la compétence de la CRIET à connaître de ce dossier juger en première instance en novembre 2016. Pour l’avocat, cette sortie du garde des sceaux porte atteinte aux règles de séparation des pouvoirs. Selon lui, il appartient à chaque juridiction de juger de sa propre compétence et non à un Garde des sceaux.

En sommes, pour les avocats d’Ajavon, tout ce qui s’est passé à la CRIET ce matin vient confirmer qu’il y a bel et bien des raisons de s’inquiéter quant à la sécurité et au droit de leurs clients puis de parler même d’une persécution politique.

Commentaires

Commentaires du site 31
  • Avatar commentaire

    Au benin il n’y a jamais de coupable mais tous le monde est victime. les avocats c’est leur role de defendre

  • Avatar commentaire

    Monsieur ou madame jojolabanane! Vous qui semblez,vu tous les commentaires, connaître le droit que le droit lui même, allez si vous pouvez, connaître l’opinion du plus illettré du fin fond de notre pays sur ce dossier, et elle vous apprendra qu’il y a plus de la tiranie que la soif de justice (s’il en existe en au beinin aujourd’hui) ! A-t-on besoins d’un tel rémuménage pour reconstruire réellement un pays????

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 1 mois

      Je ne crois pas à la thèse du complot pour la simple et bonne raison que si il avait complot, AJAVON ne serait pas relaxé au bénéfice du doute en première instance.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 2 mois

    Dans ce dossier de cocaïne, un juge d’instruction béninois a inculpé deux hauts responsables de la police et des services de renseignement.

    Pourquoi cette procédure est bloquée, et on cherche à revient revenir sur une décision de justice déjà définitive????

    Je veux bien que AGADJAVIDJIDJI et ALLOMMAN viennent nous éclairer, car je crois que le complot contre ADJAVON se précise.

  • Avatar commentaire
    Espérant Il y a 2 mois

    Talon veut mettre ajavon Sébastien en prison pour un faut affaires je dit que les jeune son en coller contre les gouverneur ne réveiller le char le qui dor.

  • Avatar commentaire

    Apparemment ils veulent contraindre les Béninois à un exil forcé mais connaissant bien la nature de ce peuple qui sait ,quand, comment rebondir.
    N’est ce pas que nos ancêtres sont fâchés et que nous devrions payer durablement cette dette Karmique du fait que nous avons commis des actes comme le reniement total de notre pure sang en traitant Lionel Zinsou de toutes sortes.
    Lionel Zinsou disait lors d’une conférence ” L’expérience de l’élection Béninoise fût pour lui une tragédie grecque.” .
    Nos ancêtres sont fâchés et si nous ne demandons pas pardon **************************** car la nature fini toujours par régler ses comptes et rétablira les persécutés d’aujourd’hui car c’est une loi universelle.

  • Avatar commentaire

    La roue tourne et les décisions que rendent ses juges m’inquiètent, et demain ils peuvent se retrouver de l’autre ******************************************************************************

  • Avatar commentaire
    vive la rupture Il y a 2 mois

    Karl, n’ayez pas la mémoire courte car dans le cas de Talon, c’était la même chose,jusqu’à ce que la justice béninoise a délivrée un mandat d’arrêt international contre lui,ce qui n’a pas pu prospérer jusqu’à ce que le tribunal juge l’affaire en son absence.

  • Avatar commentaire
    sonagnon Il y a 2 mois

    Il ne peut plus avoir un autre procès dans cette affaire de cocaïne.

    Le jugement dernier est définitif!!!

    ADJAVON ne va pas se présenter et on va voir ****************************.

    Si C’est pour le condamner et l’empêcher d’être candidat, alors là il se trompe lourdement.

    ************************************************

  • Avatar commentaire

    Que les gens ont la mémoire courte dans ce pays: Pourquoi dans l’affaire tentative d’empoisonnement et de coup d’Etat, Talon ne c’est jamais presenté et le juge Angelo a dit ce qu’il devrait dit? Mieux, il y eu un mandat d’arrêt international contre lui et la France s’y est opposé au motif que Talon est Français et ne saurait être extradé? Mais que racontent les gens aujourd’hui dans le cas Ajavon. Pauvre Bénin. Quelle honte cette CRIET. Voilà ce que vous appelez rupture

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 2 mois

      La France s’y est opposé au motif que Talon est Français ? Informez vous bien avant de gesticuler……Talon n’a jamais été francais et la justice frrançaise n’a jamais motivé dans le sens que vous insinuez….

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 2 mois

    @jojo
    Le problème est que la justice rendue par Togbonon, Azo et cie, une grosse frange de béninois n’y croit plus. Respect de la procédure ou pas

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 2 mois

      La justice est rendue au nom du peuple Béninois et non au nom de Togbonon…..Ayez confiance à la justice, nos magistrats sont formés pour…

      • Avatar commentaire
        Tonagnon Il y a 2 mois

        Personne n’est dupe. La justice sous patrice talon n’est plus rendue au nom du peuple beninois.

  • Avatar commentaire

    Je suis un fan..des reportages animaliers..source d’observation privilégiée..pour appréhender la vie en générale..

    Une bande..de lions trés affamés..a tué une belle grande biche..qu’ils dévoraient tranquillement..

    Une bande d’hyénes..plus nombreuse…voulaient coute que coute leur arracher ce butin..

    S’en suit des intimidations…des assauts ,des provocations…à n’ en point finir

    Mais les lions..de temps en temps chargent…les hyènes….

    belle scéne de la vie…n’est ce pas..

    C’est sans compter..avec le léopard…juché sur un arbre non loin…de là..entrain d’observer..ces deux bandes de lascars s’entre déchirer..

    Subitement..il descend…prend la carcasse…et part se réfugier…sur l’arbre..

    Ne trouvez pas que la nature..est une source d’enseignements..pratique…..?

    A méditer

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 2 mois

    Je parie qu’Ajavon n’est même plus sur le territoire Béninois ……il a certainement par son absence été positionné en pré exile au cas où cela tourne mal à l’audience………c’est son droit certes……….

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 2 mois

    Je trouve absolument scandaleux ce que dise ces avocats Français. C’est prendre les Béninois pour des illetrés car il est bien clair qu’en matière de procédure pénale : les règles sont quelque peu différentes de celles appliquées en matière civile.
    Le principe est l’obligation de comparaître, soit en personne, soit en étant représenté par un avocat. Toutefois, le tribunal peut considérer que la présence du prévenu, malgré celle de son avocat, est nécessaire au déroulement de son procès. Il est alors tenu de se présenter.
    Si le prévenu est informé de la procédure, en cas d’absence injustifiée, le tribunal a deux solutions soit il renvoie l’affaire à une date ultérieure en convoquant à nouveau le prévenu, soit il rend justice en son absence. Le jugement sera alors rendu contradictoire à signifier. Cela signifie que la décision lui sera notifiée. Le renvoi de l’affaire à une date ultérieure a lieu principalement si la peine encourue est supérieure à deux ans. Dans ce cas, le tribunal peut délivrer un mandat d’arrêt ou d’amener contre le prévenu afin qu’il soit jugé en personne. Il sera alors amené de force.
    Le prévenu peut faire valoir une absence justifiée : tel est le cas d’une excuse présentée par certificat médical attestant de l’incapacité de déplacement. Le tribunal peut alors décider de renvoyer l’affaire à une date ultérieure pour que le prévenu puisse comparaître. Mais il peut également décider de juger en l’état.
    Si le prévenu n’est pas informé de la procédure (adresse inconnue ou personne en fuite), ne se présente pas et qu’il n’a pas d’avocat, le tribunal juge en son absence et rend une décision « par défaut ». Le prévenu peut faire « opposition » de ce type de jugement lorsqu’il en aura pris connaissance.

    Les dits avocats de M. AJAVON ne sont pas dans l’ignorance de la procédure pénale.

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 2 mois

      Je ne me prononce pas sur le bien fondé de cette convocation ni sur la recevabilité de cette procédure tant qu’il n’est pas prouvé que le parquet a valablement interjeté appel de la décision de première instance. Par contre je trouve la technique utilisée par La Défense de téméraire et vexatoire de la procédure.

      • Avatar commentaire
        Anomie Il y a 2 mois

        jojoblablablabla…. pourquoi ne descends tu pas à Cotonou au lieu de nous réciter tes cours de droit qui n’est pas béninois mais bien largement d’inspiration coloniale.
        Tu prends les avocats d’Ajavon pour des ********** n’est ce pas ?
        ********************….

    • Avatar commentaire

      Calmez vous. Ajavon n’ira pas devant ce tribunal de Talon pour aller se faire juger 2 fois alors qu’il n’y a jamais eu appel du jugement du tribunal de 1ere instance, la loi le permet.Continuez comme ça et un jour ***********************************************************

    • Avatar commentaire
      Djoézaza Il y a 2 mois

      C’est article de code de procédure pénale qui dit ça vous pouvez me dire svp ?

      • Avatar commentaire
        sonagnon Il y a 2 mois

        Lorsqu’un jugement devient définitif, on ne revient plus sur ça.
        Après 15 jours d’un côté et deux mois de l’autre, avec un constat d’huissier, il n’y a pas eu appel.

        Donc, la décision de relaxe est définitive.

  • Avatar commentaire

    Les avocats de Ajavon. Ils sont payés pour tout ça. C’est de ça qu’ils vivent. En tout cas bon travail à eux et la justice fera son travail aussi

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Avec talon , au benin , ce n’est pas seulement non respect en règles de droit basiques , c’est non respect en tout , libertés de pensées , d’écrire , d’entreprendre , de rire , d’avoir de l’eau potable pour boire , d’aller à l’école , d’avoir accès à la santé etc etc ; les beninoises et beninois , ont avec talon , le droit d’être taxés, surtaxés, et se soumettre sans dire mots ; on est où là , et il est bon que le monde entier le sache , alors Merci à adjavon , à ses avocats , aux médias internationaux 

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 2 mois

      Allez lire les principes de la procédure pénale. Ils doivent être heureux que le juge n’a pas décerné un mandat d’arrêt ou d’amener contre leur client.
      La décision du juge dans ce dossier est bien justifiée.

  • Avatar commentaire
    Talon héélou We Il y a 2 mois

    Les avocats de Mr ajavon bien dit c’est la complicité total ‘alors que c’est grâce à ce ajavon que tu est au pouvoir aujourd’hui si ce n’est pas ajavon on ne te connais pas seigneurs venir au secours pour les beninois

    • Avatar commentaire
      Jojolabanane Il y a 2 mois

      Si c’est Avec la complicité d’Ajavon que Talon est au pouvoir, peut-on appeler AJAVON, un opposant politiqueeeeeee?

  • Avatar commentaire

    *****

    Le mange est devenu la risée du monde

    Quel beninois peut être fier à l’étranger ??!

    Nous n’avons pas de richesse naturelle, la seule chose qu’on a toujours vendue qu’est l’état de droit et la démocratie, voilà un régime qui ayant usée la ruse pour gagner les élections, vient de tout saccager.

    Est ce que être en beau costume stylé suffit- il a talon de se croire bon démocrate ?

    Vraiment, abt et pik se plaisent – ils dans ce jeux très éhonté ??

    Le pouvoir pervertit

    Le pouvoir transforme

    Yayi nous avait pourtant prévenu

  • Avatar commentaire

    Le bras de fer a commencé

  • Avatar commentaire

    Ça m’aurait étonné s’ils avaient dit le contraire. Ils sont dans leur rôle, rendez-vous pour le 18. Et l’avocat venu de France dans tout ça, façon les béninois aiment venu de France 😂😂😂😂