Bénin – HCJ : Djènontin, Bako et Atao ne répondent pas aux convocations selon Mme Zinzindohoué

Bénin – HCJ : Djènontin, Bako et Atao ne répondent pas aux convocations selon Mme Zinzindohoué

Me Marie-José de Dravo a accordé il y a quelques jours une interview à la radio allemande Deutsche Welle. La présidente de la Haute Cour de Justice a évoqué la poursuite devant la juridiction des députés Mohammed Atao Hinnouho, Idrissou Bako et Valentin Djènontin.

UIP : La situation des migrants et des réfugiés au cœur des échanges

La présidente de la Haute Cour de Justice a d’abord exposé la procédure suivie en matière de poursuite de députés devant la juridiction. A l’en croire, les mis en cause sont écoutés par une chambre spéciale: la chambre d’instruction de la Cour d’appel. Les résultats de ses enquêtes sont envoyés au parlement. Il revient à l’institution de les apprécier et de donner ou non  son accord pour que les accusés  soient jugés par la Haute Cour de Justice .

Pour le moment, la procédure risque de durer « parce qu’il y a des mis en cause qui ont fui le territoire. Il y a d’autres qui sont là et qui ne répondent pas aux convocations des juges » déplore la présidente de la Haute Cour de justice. Elle assure cependant que la chambre d’instruction, instruira à charge ou à décharge et le dossier sera envoyé à l’Assemblée nationale.

Si le parlement décide de mettre les mis en cause à la disposition de la Haute Cour de justice pour qu’ils soient jugés, la juridiction « est prête » indique  Mme Zinzindohoué. Pour rappel, les trois députés ont déjà perdu leurs immunités parlementaires.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    babatoundé Agnidé Il y a 3 semaines

    Dans quelles conditions leur immunité a été levée? Le Bénin souffre de son peuple. C’est dans ce meme pays qu’on a toujours chanté que ceux d’entre nous qui assument des fonctions publiques distraient nos ressources. Ce pays est resté trop longtemps à genoux. Il est temps qu’il soit debout. Qu’ils aillent tous répondre de leurs actes. Point!

  • Avatar commentaire
    GBADEMENI KOUNKOUNKOUN Il y a 3 semaines

    toujours Aziz , le ****

  • Avatar commentaire

    de Dravo, encore une descendante comme Talon de ******. Elle ne fera que la politique voulue par le maître. Ça ne durera pas longtemps

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 semaines

    Pourquoi ces trois personnes doivent ils se présenter quand on sait dans quelle circonstance leurs immunités parlementaires sont levés. Ils sont levés à la base d’un Audit que la Cour constitutionnelle a déclaré inconstitutionnel. Que ce régime aprrend à exécuter les décisions de la Cour constitutionnelle qui s’imposent à tout le monde y compris le gouvernement. La constitution n’a jamais dit qu’il faille emprisonner les béninois sans preuve de leur culpabilité comme le fait Talon et sa bande à présent. Jusqu’à nouvel ordre personne ne répondra plus aux convocations. Talon en son temps n’a pas lui aussi répondu aux convocations. Il s’est enfuit du pays et s’est soustrait à la justice pour se faire représenter par ses avocats entre autres Djogbenou.

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 3 semaines

    Force doit rester à la loi et à la République. C’est ça les rudiments de la Démocratie !!!

    Meme si on devait *** ces présumés à la HCJ, ces 3 citoyens convoqués doivent impérativement se présenter devant les juges.

    Encore que Djènontin, Bako et Atao n’étaient pas des enfants de cœur sous le mandat de Yayi. Tout le *** foutu en ce temps est en cours de réparation disent-ils mais il faudrait qu’on nous apporte réellement la preuve de leur culpabilité avant qu’on ne les les parke comme du bétail en prison comme l’a promis un *** des règlements de compte.

    Rendre gorge aux faussaires Oui mais pas dans l’iniquité des procès fabriqués.

  • Avatar commentaire

    Monwè, ‘force doit rester à la loi’ vous dîtes, mais quelle loi? La loi de talon, Cette loi qui condamne avant de juger,cette loi qui interdit aux avocats de plaider,cette loi qui juge et refuge,cette loi qui emprisonne ceux qui osent s’exprimer et épargne ceux qui s’agenouillent ou font le leche q au chef…
    Saches que talon a tué la démocratie et les institutions au benin. Il n’y a plus que vous et vos acolytes pour croire encore à ces institutions.

  • Avatar commentaire

    Madame fautes votre travail il y a quand même le mandat d’amener pour ce qui sont sur le territoire et mandat d’arrêt international. C’est quand même incroyable ce que j’entends force doit rester à la loi.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    Vous voyez qu’elle dit du n’importe quoi !  Atao qui est dans le lien de la détention , comment veut elle qu’il réponde aux convocations ? Et puis cette dame n’est pas la femme de celui qui avec l’aide de talon , est entrain de ***, le parti RB des soglo ! Le benin avec eux est tombé bien bas ; 

  • Avatar commentaire

    pourquoi..vont ils répondre..à cette justice politique…qui n’est plus dite au nom du peuple souverain..

    c’est constitutionnelle..de se rebeller..contre l’injustice te le deni..de la justice..

    Se soumette à la ruse te à la rage…est un suicide…

    A l’instant.t.aucune…justice…n’est plus crédible….et meme certains juges…l’ont dit….

    Quant à nous..pauvres beninois..il ne reste que la prière…au bon dieu..celui qui dénoue..qui déjoue,qui humilie..ceux qui se croient forts…