Bénin : Un camion écrase un jeune mécanicien à Vêdoko

Bénin : Un camion écrase un jeune mécanicien à Vêdoko

Un jeune homme mécanicien est passé de vie à trépas cet après-midi au quartier vêdoko à Cotonou, dans un accident de circulation.

Abomey-Calavi : Souffrant de troubles mentaux, il cause un accident

Le drame s’est passé au carrefour dit « carrefour la mort » ou « carrefour la vie » aux environs de 15h 30. A l’origine, le contact entre un camion et une barre de fer sur un taxi-moto communément appelé «Zémidjan ». Le camion venait de l’étoile rouge pour le stade de l’amitié. Le conducteur de la moto lui, quittait la rue de la station pour traverser la voie ; contourner le rond-point et prendre la direction de l’étoile rouge.

Il s’est engagé sans trop tenir compte de l’allure du conducteur du camion qui, arrivé à ce grand carrefour, n’a pas daigné ralentir. Le conducteur de taxi-moto avait presque réussi son passage mais malheureusement, la barre de fer portée par son client, le jeune mécanicien, s’est accroché au camion. Dans ce choc violent, le mécanicien s’est culbuté et retrouvé sous le camion. Il fut trainé sur environ 20 mètres et rendit l’âme.

Le conducteur du zemidjan a été, lui,  poussé par le choc et s’est retrouvé sur le terre-plein central. Après un bon moment d’inaction, il a retrouvé son souffle. Les sapeurs-pompiers sont venus le chercher pour l’hôpital. Quant au corps en lambeaux du jeune mécanicien, c’est les services de la voirie qui s’en sont occupés. Le conducteur du camion a pris la poudre d’escampette aussitôt après le drame.

Voilà encore un accident qui vient souligner la question de l’imprudence des usagers de la route. Cela souligne également la légèreté dont fait montre les agents de la police républicaine dans leur mission quotidienne au niveau de ce carrefour. Ils y sont toujours mais régulent la circulation sauf qu’à des heures de pointe. La densité du trafic à ce carrefour sans feux tricolores mérite qu’ils s’en occupent en permanence.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    Vraiment ça fait pitié les zemidjanm sont des sauvages

  • Avatar commentaire
    Mathias KOUMALON Il y a 2 mois

    Toujours éviter de discuter une position de passage ou priorité avec toute voiture ou moto.aller à un rythme raisonnable

  • Avatar commentaire

    chers frères et soeurs ,quand un zem vous prend ,dite lui vos principes, je ne suis pas pressé conduit moi doucement, s’il refuse chercher autres. rip

  • Avatar commentaire
    Martial Mahougnon Djossou Il y a 2 mois

    soyez prudent et vigilant sur les routes…Ne soyez pas pressé ..Prenez tout votre temps de patience sur la route…. Au tant mieux perdre 5min ou 10mi que de perdre toute sa vie…