Crise au Cameroun : le Nigéria prend des mesures

Crise au Cameroun : le Nigéria prend des mesuresArmée nigériane

Depuis plusieurs mois, la partie anglophone du Cameroun est entrée en rébellion, entraînant une instabilité sécuritaire récurrente dans cette partie du Cameroun. Des pays frontaliers comme le Nigeria subissent les effets de cette crise.

Guinée équatoriale : un des supposés instigateurs du putsch raté blessé par balles à Londres

D’après les autorités Nigérianes, depuis le début de la crise sécessionniste, près de 40 000 Camerounais se sont réfugiés dans l’État de Cross River, qui fait frontière avec le Cameroun. Ainsi, de nombreux civils se sont installés dans plusieurs localités le long de la frontière.

D’après les sources Nigérianes, les combats dans les deux régions anglophones du Cameroun ont des conséquences directes de l’autre côté de la frontière, dans l’État de Cross River, il s’y déroulerait de nombreux actes criminels tels que les vols, les kidnappings, des trafics d’armes.

Des rapports ont fait le diagnostic de la situation sécuritaire et il est inquiétant, comme l’affirme Christian Ita, le porte-parole du gouvernorat: “Le commandement militaire a identifié environ 27 routes terrestres différentes à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria. Nous assistons à une prolifération du trafic d’armes sur ces routes (…) Les rapports indiquent également que les insurgés viennent recruter des combattants au Nigeria, majoritairement des jeunes gens qui servent de mercenaires pour la lutte sécessionniste camerounaise  ».

le Sourire du Crocodile III

Face à cette situation, les autorités du Nigéria ont décidé de prendre des mesures. Hier, l’opération militaire “Le Sourire du crocodile III “ a été lancée par l’armée du Nigéria.

Cette opération qui durera un mois, aura pour but de lutter contre le trafic d’armes et le recrutement de mercenaires par les indépendantistes camerounais. Plus de 800 hommes, composés de militaires et d’agents des services de l’immigration et des renseignements ont été mobilisés pour la réussite de l’opération dans l’État du cross River.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 4 semaines

    C’est encourageant quand les damnés dela Terre peuvent s’insurger et prendre leur destin en main. Chaque génération a l’ultime devoir d’assumer sa Mission ou la trahir.