Ecosse : le Brexit réveille les vieux démons

Ecosse : le Brexit réveille les vieux démons

Les relations sont actuellement tendues au sein des entités du Royaume-Uni. Le principal point de discorde, réside dans la question du Brexit, où l'Écosse n'a pas la même vision que Londres

Bénin: Paul Dèhoumon appelle à la relecture des textes de la décentralisation

À la différence des Anglais, les Ecossais s’étaient prononcés en faveur du maintien au sein de l’Union européenne, lors du référendum britannique de juin 2016. La première ministre écossaise, Nicola Sturgeon a dénoncé le fait que Londres mène de façon unilatérale, les négociations sur le Brexit. Présente lors du congrès des délégués du Parti nationaliste écossais (SNP), elle s’est ainsi exprimée: ” Le mépris que Londres a jusqu’ici manifesté à l’égard d’Edimbourg dans les négociations sur la sortie de l’UE montre que les nations membres du Royaume-Uni ne sont pas traitées équitablement.”

Nicola Sturgeon a indiqué qu’elle va se prononcer sur la tenue d’un nouveau référendum d’autodétermination dès que les conditions de sortie de l’UE auront été précisées. Devant les délégués du SNP, la première ministre a estimé que la sortie de l’Union Européenne est imposée à l’Ecosse contre sa volonté. ” Le Brexit est un problème sérieux pour l’Écosse. La seule solution, c’est de devenir un pays indépendant.” La dirigeante écossaise envisage donc de demander à ses citoyens s’ils souhaitent quitter le Royaume-Uni. Un réveil donc des vieux démons qui ont déjà secoué le Royaume par le passé.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    les écossais..sont comme nous les kai kai….du nord benin….et cette première ministre rouquine comme tous les écossais…..c’est leur korogoné….

    C’est comme ça…

    la seule…différence…nous on ne porte pas des jupes..et des grosses chaussettes

    quelques **** de tailles appréciables compte tenu de nos dotations……nous suffisent largement…