La période post-élections au Cameroun aura été assurément aussi riche en rebondissements médiatiques que ne l’avait été celle pré-élections. Cette fois c’est une lettre de félicitation du Président français à son nouvellement réélu homologue camerounais qui fait polémique.C’est dans un fax daté du 25 Octobre que Emmanuel Macron adressait ses félicitations à Paul Biya pour sa réélection à 85 ans, à la tête du Cameroun. Ce fax largement diffusé sur la toile, a suscité moult interrogations car d’aucuns la disait montée de toutes pièces. 

Les détracteurs du récent président camerounais, l’accusaient, dans son grand désir de se faire adouber par la Mère colonie, d’avoir produit une fausse lettre de félicitations, eu égard à la supposée non-conformité de la présentation et de la signature apposée de la missive.

Cependant, L’Elysée contactée par la presse française aurait confirmé l’authenticité de la missive arguant que la présentation peu protocolaire de la lettre trouvait explication dans la nature officieuse de son contenu ; « Ce n’est pas une simple lettre de félicitations. Comme dans tous les courriers protocolaires, il y a aussi un message adressé au destinataire. » aurait déclaré la Présidence Française.

4 Commentaires

  1. les gens perdent leur temps a critiquer le gouvernement camerounais et Paul Biya oubliant qu’il ne connaissent même pas ce qu’est diriger un pays. les gens pensent que le bonheur tombera du ciel. seul le travail paye. Paul Biya donne les orientation du developpement à nous peuple camerounais de saisir ces opportunités.

  2. La France venait de vous faire comprendre qu’elle ne s’intéressait qu’à ses intérêts et au diable avec les Camerounais qu’ils souffrent, boivent, dorment ou mourir de faim.

  3. Une preuve encore de faite que : ” la France n’a d’amis que ses intérêts ” et au Cameroun qui à part biya peut garantir ses intérêts , les intérêts de nombreux de ses compatriotes installés au Cameroun . La misère des camerounais peut toujours attendre 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom