Football : retour sur terre pour la Croatie

Football : retour sur terre pour la Croatie

Finaliste de la dernière Coupe du Monde en Russie, battue par l’équipe de France (4-2), la sélection croate de football connaît un retour sur terre assez compliqué en cette deuxième moitié de 2018.

Coupe du monde : le geste généreux de Mbappé après la victoire des bleus

Nul compliqué contre le Portugal (1-1), défaite humiliante contre l’Espagne (6-0) : non, la rentrée internationale de la Croatie ne laisse présager rien de bon pour le football au Damier. Après une dernière Coupe du Monde exceptionnelle, que ce soit au niveau du jeu pratiqué ou des résultats, la sélection de Zlatko Dalic semble avoir du mal à digérer son nouveau statut de cador du football mondial. Un mal qui provient sans doute de la traditionnelle déception du finaliste mais pas que, puisque l’effectif croate a connu de nombreux chamboulements depuis l’été dernier.

Présents en Russie lors de la fabuleuse épopée des leurs, Mario Mandzukic, Vedran Corluka et Danijel Subasic ont par exemple pris leurs retraites internationales, pendant que Nikola Kalinic s’est volontairement écarté du groupe, et que d’autres comme Marcelo Brozovic ou Mateo Kovacic peinent à retrouver leurs sensations avec leurs clubs depuis le mois d’Aout. Résultat des courses, seuls 13 des 23 mondialistes font partie du rassemblement cette semaine en vue d’affronter l’Angleterre (Nations League) et la Jordanie (Amical), et la sélection semble déjà avoir perdu son statut de nouvelle puissance européenne du football.

D’ailleurs, il n’y a qu’à se rendre chez quelques uns des meilleurs bookmakers listés par SportyTrader pour s’en rendre compte : aucun ne voit les hommes de Dalic sortir de leur poule de Ligue des Nations. Une donnée qui en dit forcément beaucoup sur l’état de forme des Croates, qui devront trouver de nouvelles ressources pour ne pas gâcher l’énorme potentiel d’une génération dorée. Derrière, les jeunes comme Pjaca, Pasalic, Kovacic ou encore Jedvaj sont en train d’éclore. Il serait plus que dommage de les abandonner à leur sort. Affaire à suivre.

Commentaires

Commentaires du site 0