En France, des cas de malformations à la naissance de certains nourrissons ont suscité des inquiétudes récemment.En France, un député européen depuis plusieurs années et militant écologiste s’est récemment indigné des cas de malformations à la naissance des nourrissons dans certaines régions ces dernières années. Invité dans le studio de RTL, Yannick Jadot, puisque c’est de lui qu’il s’agit, y est allé sans porter de gants. D’abord le député européen, tête de liste EELV, à l’antenne; a exprimé toute sa tristesse en temps que père de famille face à cette situation.

Loading...

Au cours de son intervention, il a demandé que des études épidémiologiques soient menées et que soit créé un registre de toutes les personnes affectées. Il a relevé que les cas de malformations connues ces dernières années concernent des personnes qui vivaient toutes non loin des champs de maïs et de tournesol. Cela lui fait penser que ce serait peut-être l’usage des pesticides qui serait à la base de ces cas décelés.

Il y a faisceau de présomptions qui me dit que ce sont les pesticides qui sont à l’origine de ces malformations“, lance l’eurodéputé qui se désole du fait que l’appui aux associations qui œuvrent dans ce domaine soit réduit. “L’association qui fait le registre des malformations, dans le Rhône-Alpes, vit chaque année avec 200.000 euros. La région vient de supprimer 100.000 euro. On veut casser le thermomètre, on ne veut pas voir, on ne veut pas savoir“, a-t-il affirmé.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Voilà ce qui se passe en France avec ces foutus pesticides , que dire du benin où aucun principe de précautions n’est observé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom