France : un membre du grand banditisme tué à Paris

France : un membre du grand banditisme tué à Paris

Un homme âgé d'une quarantaine d'années est décédé après s'être fait tirer dessus en plein Paris. Selon les autorités, ce dernier serait une figure du grand banditisme, victime d'un règlement de comptes.

Politique africaine de Macron : Un partenariat à trois facettes, selon Aniambossou

Dimanche 7 octobre, au petit matin, un homme est décédé après s’être fait tirer dessus avenue George V, à proximité des Champs-Élysées. Transporté dans un état critique à l’hôpital Percy de Clamart, ce dernier recevra ensuite la visite d’une vingtaine d’hommes qui ont tenté de pénétrer dans l’enceinte de l’établissement en se faisant passer pour des membres de sa famille. Leur objectif était clair, « terminer ce qui a été commencé ».

Un règlement de comptes en plein Paris

Dans les faits, des tireurs circulant à deux-roues se sont approchés d’une voiture dans laquelle se trouvaient deux hommes. Ouvrant le feu, ils tireront sur les deux compères qui se feront ensuite transporter. Les auteurs de ces coups de feu ont ensuite pris la fuite, n’ayant toujours pas été retrouvés. Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade criminelle qui se chargera donc du dossier qui semble, à première vue, présenter toutes les caractéristiques du règlement de comptes.

L’un des deux hommes visé serait d’ailleurs une figure du grand banditisme, connu pour avoir organisé et pris part à de nombreux braquages. Il serait l’un des associés de Rédoine Faïd dans le cadre d’une attaque sur fourgon blindé survenu en 1997. Il pourrait également être le cerveau de l’opération visant à faire s’évader Antonio Ferrara de la prison de Fresnes, en 2003. Il est décédé des suites de ses blessures.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Inconnu Il y a 1 mois

    Si sa serais quelqu’un de ta famille ton discourt aurais changé crois moi !

  • Avatar commentaire
    Inconnu Il y a 1 mois

    **** raconte tes salade ailleurs tu juge pas un mort mauvais ou bien ! 
    Maintenant si c’est rien un mort qu’il fasse sa a ta famille tu verra comment tu va le prendre

  • Avatar commentaire

    Un de moins ! On ne va quand même pas le pleurer