Le célèbre groupe planétaire de pirates informatiques, les “Anonymous” viennent de frapper les réseaux informatiques de plusieurs institutions étatiques du Gabon.Ainsi, les plateformes web du gouvernement gabonais, du ministère de la communication et de l’économie numérique, du ministère de la fonction publique, et d’autres institutions gabonaises, ont été touchées par des cyberattaques menées par les Anonymous. Les différents sites internet de ces établissements de l’État étaient inaccessibles ce dimanche d’après des sites gabonais. Le site officiel de la présidence du Gabon a aussi été visé.

Les Anonymous ont revendiqué des attaques informatiques contre “plus de 70” sites institutionnels gabonais en précisant s’en prendre aux “dictatures”. Sur un compte twitter, proche des Anonymous, il est déclaré ce qui suit: “Attaque surprise et massive contre le gouvernement du Gabon aujourd’hui. Plus de 70 sites gouvernementaux (attaqués). Tous leurs serveurs et leurs systèmes mails sont hors-ligne. Les dictateurs auraient dû s’attendre à nous!” Dans un communiqué signé par le groupe de hackers et qui est disponible sur internet, il est dit: ” Nous sommes les Anonymous. Nous ne pardonnons pas. Nous n’oublions pas. “F***ck” les dictatures.”

6 Commentaires

  1. Wahoo c’est désolé de voire que plusieurs souffrent et d’autres en ris. Au Gabon le 3/4 de la population vie dans un eternenel silence. Car il ya un groupe de personne qui dominnent tout un peuple j’espere qu’un jour justice sera faite.

  2. Le Gabon un pays faible ? Sûrement pas. La famille Bongo s’accapare des richesses du peuple. Le peuple est opprimé 
    Il faut y aller pour le croire. Le vole des politicien est de plus en plus présent et observable, une véritable aberration. 
    Encore plus dégoûtant en sachant que les pays comme la France consentent et soutiennent ce gouvernement oppressif et cette dictature. Évidemment, en contre partie  ils récupèrent les richesses, pétrole et matériaux précieux. 
    Donc non ce n’est pas parce qu’on n’en entend pas parler qu’il ne fait pas agir ! 
    Merci Anonymous

  3. popo popo….!!!

    J’imagine une panique..générale…dans un pays…je ne dis pas le nom…meme si on me frappe à la bouche..

    A ce rythme,les blocs…en gestation,la criet…ont des soucis à se faire….

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom