La tension est encore montée d’un cran tout récemment au Proche-Orient. Israël a accusé la Syrie d’avoir procédé à des tirs de roquettes en complicité avec l’Iran sur son territoire.Le groupe radical palestinien Jihad islamique a annoncé qu’une trêve “immédiate”avait été conclue à la suite d’une médiation égyptienne et qu’il stopperait les tirs de roquettes de Gaza “en échange de l’arrêt de l’agression israélienne”, a rapporté l’AFP.

Loading...

Peu avant cette déclaration du Jihad islamique, l’État hébreu a accusé ce week-end la Syrie d’avoir ordonné avec l’appui de l’Iran, le tir de dizaines de roquettes vers Israël, depuis l’enclave palestinienne de Gaza, promettant que sa riposte “ne sera pas limitée géographiquement”.

Il est à noter que ni Israël, ni l’Égypte ne se sont exprimés sur les propos du groupe radical palestinien. Cependant, les autorités sécuritaires d’Israël ont confirmé qu’aucun incident n’avait été enregistré depuis l’annonce du Jihad islamique.

Des négociations sont actuellement en cours, pour essayer de réduire la tension entre Israël et la bande de Gaza, qui est gouvernée par le Hamas. L’Égypte a notamment apporté son appui pour cette médiation. Mais, de Vendredi à samedi, la bande de Gaza et le sud d’Israël ont connu une escalade de violences qui a entraîné la mort de six Palestiniens. C’est ainsi qu’une quarantaine de roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël, qui ont été aussitôt répliquées par des dizaines de frappes aériennes sur le territoire palestinien.

Voir les commentaires

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom