Le Bénin prend la tête du Réseau francophone des ministres chargés du numérique

Le Bénin prend la tête du Réseau francophone des ministres chargés du numérique

Le Bénin honoré à Erevan. Au cours du 17 e sommet de la francophonie qui s’est déroulé dans la capitale arménienne, la semaine écoulée, Aurélie Adam Souley Zoumarou a été choisie pour diriger le Réseau francophone des ministres chargés du numérique.

Régulation des Gsm : Le gouvernement a-t-il violé les décisions de la Cour constitutionnelle?

En marge de la Table ronde sur le numérique qui s’est tenue à Erevan, l’Organisation Internationale de la Francophonie a officiellement lancé le Réseau Francophone des Ministres chargés du numérique. Et c’est la ministre la  ministre béninoise de l’économie numérique qui a été portée à la tête de cette structure. Selon l’Oif, « le réseau est pensé comme un creuset d’échange et de partage, un espace d’apprentissage mutuel. Il a pour mandat de contribuer à la mutualisation des efforts afin d’accroître les performances du secteur de l’économie numérique dans l’espace francophone, mais aussi de permettre aux acteurs francophones de peser d’un poids certain dans la mise en place des régulations internationales de l’économie numérique ».

Le nouveau réseau doit entre autres mobiliser les ressources et l’expertise de haut niveau en matière de politiques publiques de développement de l’économie numérique et échanger les bonnes pratiques de politiques publiques en matière de numérique et approfondir le dialogue sur les processus d’intégration économique interrégionale. Le Bénin qui est à l’origine de cette initiative abritera le secrétariat administratif du réseau. Pour rappel, le Bénin avait accepté de porter le projet de création de ce réseau lors de la visite au Bénin de l’ancienne secrétaire générale de la Francophonie Michaëlle Jean. C’était en décembre 2017.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Hummm… Personnellement je ne vois pas où se situe l’exploit dans une telle nomination. Les français devait décider de qui dirigera ce réseau, les béninois se sont précipités à coups de supplications pour obtenir le poste… Et voilà le résultat… Pfff rien d’extraordinaire dans ce monde…

  • Avatar commentaire

    Pas mal!
    Est ce que nous allons avoir les moyens financiers et les compétences nécessaires pour faire face ?