Migrants envoyés par l’Europe : Matteo Salvini menace

Migrants envoyés par l’Europe : Matteo Salvini menace

Le torchon brûle entre l'Allemagne et l'Italie. En effet, Matteo Salvini n'a pas hésité à hausser le ton, assurant qu'il était prêt à fermer les aéroports si Berlin venait à envoyer des migrants par vols "charters".

Désordre en Libye : l’Italie accuse la France d’en être responsable

Le ton monte entre l’Italie et l’Allemagne. En effet, il y a quelques jours, le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a assuré que si Berlin venait à mettre en place les accords de Dublin en envoyant par « charters » des migrants en Italie, ce dernier fermerait les aéroports. Une manière de mettre la pression sur Berlin et Bruxelles qui pensaient probablement que l’accord européen allait être respecté.

Les accords de Dublin seront-ils respectés par Rome ?

Tout a en fait débuté après que l’agence de presse allemande DPA ait assuré que des vols charter vers l’Italie étaient actuellement en préparation du côté de Munich. Une information ni confirmée, ni infirmée par les autorités allemandes et ce, même si le quotidien italien La Repubblica a repris le sujet assurant que Berlin ferait tout afin que le traité de Dublin soit mis en vigueur. Ce dernier oblige en fait les migrants à déposer une demande d’asile dans le tout premier pays européen dans lequel ils ont mis les pieds et ont été enregistrés.

L’Allemagne se déchire sur la question migratoire

Selon les premières informations, un premier avion pourrait ainsi arriver d’Allemagne, et ce, dès mardi prochain. Une situation qui pourrait raviver les tensions internes puisque, du côté de Berlin, le gouvernement de coalition n’arrive pas à s’entendre sur la question migratoire. Conservateur, le ministre de l’Intérieur, Horst Seehofer, n’hésite pas à s’imposer comme la véritable figure de contestation et souhaite une immigration réduite et contrôlée. Ses passes d’armes régulières avec la chancelière Merkel semblent d’ailleurs prouver que la question est encore très loin d’être réglée.

Commentaires

Commentaires du site 0