Série « Capitales africaines : Kutonu » : Traditions, passions et espoirs des Béninois sur la chaîne A+

Série « Capitales africaines : Kutonu » : Traditions, passions et espoirs des Béninois sur la chaîne A+

Après Bamako, A+, la chaîne des séries africaines, embarque les téléspectateurs pour une belle immersion dans la ville de Cotonou au Bénin. C’est la série « Capitales africaines : Kutonu », une initiative de la société de production Scénarii avec le soutien technique et financier de A+.

MC Zinsou sur la restitution du patrimoine africain « C’est une question de justice par rapport à l’histoire »

A partir du 1er novembre 2018, et ce, tous les jours du lundi au vendredi à 15h00, la nouvelle série qui met le Bénin sous les feux de la rampe à travers la ville de Cotonou sera sur les écrans de la chaîne A+ dans la case A+ CREATIONS, canal 21 sur les bouquets CANAL+. La direction générale de A+ était face à la presse ce jeudi 25 octobre 2018 à propos. C’était à Canal Olympia de Cotonou.

« Par cette série et grâce à l’équipe de A+, CANAL+ met encore plus en avant le Bénin » annonce le Directeur général de CANAL+ BENIN, Jonathan Lett.  « Capitales africaines : Kutonu » est une coproduction qui entre dans le cadre de l’engagement de A+ « d’investir et de développer des créations pour faire la promotion des talents africains », selon les propos du Directeur général de A+, Domiano Malchiodi. « Les talents sont vraiment mis en lumière (…) pour leur donner de la plus belle visibilité » soutient-t-il. « C’est une série qui reflète vraiment le travail que l’on fait dans l’équipe A+. Il est vraiment l’Adn de A+ » renchérit Cléli Azokpota, la Directrice des acquisitions de la chaîne A+.

Cotonou en 26 épisodes

« Capitales africaines : Kutonu » fait partie d’une grande collection d’une vingtaine de capitales africaines dans le but de raconter les histoires de ces villes ; raconter le quotidien des populations africaines ; valoriser leurs richesses culturelles et révéler des talents. « Le but du jeu, c’est de raconter nos vices, nos passions, nos espoirs » informe Jean-Noël Bah, producteur de Scénarii, initiateur du projet. Dans cette collection «Capitales africaines », certes, il est question de l’histoire de chaque ville, mais c’est un prétexte pour porter des messages à l’ensemble du continent à travers chaque production, d’après le producteur. A partir du Bénin, il a été abordé les thématiques sur la migration, le vodoun, l’utilisation des réseaux sociaux -génération tête baissée- et la cybercriminalité. « Il s’est agi de raconter ce qu’il y a de spécifique à Cotonou », indique le cinéaste béninois Aymar Ayeman Esse qui a conduit l’étape de Kutonu.

Le scénario de « Capitales africaines : Kutonu » tourne autour de l’histoire de dix anciens élèves de la classe de terminal des cours secondaires, qui se retrouvent douze ans après le baccalauréat. Les surprises et les intrigues de leur nouvelle amitié sont en 26 épisodes de 26 minutes chacun dans cette nouvelle série. Aussi, le fameux Jacob en statut avec sa houe à la place de l’Etoile rouge à Cotonou, retrouve-t-il le verbe. Au début et à la fin de chaque épisode, la parole lui est donnée, lui qui a une ‘’vue’’ sur Cotonou, ‘’voit’’ peut-être tout et peut désormais raconter par la magie du 7ème art. Bon nombre de Béninois se souviennent sans doute de «Jacob descends, la terre n’est pas en haut.».

La marche vers des industries cinématographiques

Notons que cette œuvre est le fruit de deux ans de travail avec l’implication d’environ deux cents personnes, à en croire Aymar Ayeman Esse. La volonté de A+, c’est aussi de créer une économie autour du cinéma dans chaque pays. Et cela est aussi possible au Bénin, selon le Dg de A+. « Ici, on a tous les atouts pour que ça devienne une vraie industrie qui se vend partout » relève Domiano Malchiodi. Mais en attendant que ceci ne se réalise, rendez-vous à partir du jeudi 1er novembre 2018 à 15h sur A+, canal 21 des bouquets CANAL+, pour le premier épisode de « Capitales africaines : Kutonu ».

Commentaires

Commentaires du site 0