Bénin : « le statut spontané d’opposant politique n’est pas un obstacle à la justice », dixit S. Quenum

Bénin : « le statut spontané d’opposant politique n’est pas un obstacle à la justice », dixit S. Quenum

Sébastien Ajavon a été condamné à 20 ans de prison pour trafic de drogue hier jeudi 18 octobre à Porto-Novo. Après ce verdict de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme(Criet), le ministre de la justice Sévérin Quenum s’est prêté aux questions de la radio allemande Deutsch Welle.

Recul de la liberté de presse au Bénin : Iréné Agossa accuse la HAAC

Sévérin Quenum a indiqué d’entrée que nul n’est au-dessus de la loi au Bénin. On ne peut pas prétexter de la proximité avec le pouvoir ou de l’adversité avec le président de la République pour échapper à la justice selon lui. De plus « le statut spontané d’opposant politique n’est pas un obstacle à la justice ». Si un citoyen est reprochable des faits de délinquance qui relèvent de la criminalité il passe devant la justice comme tout le monde, affirme  Sévérin Quenum.

Il fait  par ailleurs observer que  le prévenu ne s’est pas présenté à son procès. Pour lui, Sébastien Ajavon et ses coaccusés ont décidé de faire la politique de la chaise vide. « La loi a prévue en pareille circonstance que la juridiction de jugement puisse exiger (la présence )  de la personne destinée à comparaître… Lorsqu’elle choisit de faire encore la politique de la chaise vide, bien évidement elle ne peut pas être représentée par ses avocats » explique le ministre .

De son point de vue, les  avocats de Sébastien Ajavon ont donc tort de dire qu’ils ont été privés de parole,. « Ils n’ont pas été privés de parole. Ce sont les conséquences du choix délibéré de M Sébastien Ajavon et des siens de ne pas comparaître » martèle-t-il. Quant au mandat d’arrêt  international émis contre l’homme d’affaires, le ministre dit ne pas savoir si la France va s’opposer à l’exécution d’une décision de justice.  Il rappelle tout de même que les faits reprochés au condamné sont suffisamment graves.

La  justice n’est pas instrumentalisée

Quand le journaliste lui demande si Patrice Talon n’utilise pas la justice pour écarter les opposants politiques, sa réponse est sans ambages :« Il n’est pas juste de dire que le président Talon passe par le biais de la justice pour éliminer les opposants politiques ». A l’époque où le dossier Ajavon  est passé pour la première fois devant les juridictions, c’est-à-dire, en 2016, Patrice Talon avait tenté de faire passer au parlement son projet de réforme constitutionnelle et le mandat unique était toujours d’actualité, rappelle le ministre .

« L’instrumentalisation de la justice est le leitmotiv des personnes qui trouvent des arguments faciles pour ne pas répondre des faits qui leur sont reprochés » estime le ministre qui ajoute que ces hommes politiques béninois actuellement à l’étranger ont quitté le pays parce qu’ils étaient en passe d’être jugés ou d’être interpellés.

Commentaires

Commentaires du site 37
  • Avatar commentaire

    Toutes mes excuses monsieur le ministre sachez que vous n’avez rien dit et pour le rappel le peuple est mur donc vous le comprendrez en 2019 et 2021 ce type reviendra ***

  • Avatar commentaire
    Arnold Il y a 1 mois

    Quand on a rien à dire on se taire.. Personne ne vous croira. Et si vous ne faites pas tous pour que ajavon soit arrêté depuis là ou il est c’est que vous n’avez encore rien faire

  • Avatar commentaire
    Nadine Il y a 1 mois

    Ce monsieur vient de m’arracher toutes mes dents..

  • Avatar commentaire
    Jacques Il y a 1 mois

    L’enrichissement ***** dresse le lit à l’ Orgueil et l’arrogance et finit par enfanter le Mépris des valeurs d’humilité. La chute libre devient forcément la résultante de ce qu’ on a semé. Les lois de la nature sont et resteront éternellement immuables. À bon entendeur, salut

  • Avatar commentaire
    Frumence Il y a 1 mois

    Ç est malheureux ce qui se passe dans notre pays le Bénin 

  • Avatar commentaire
    Zangbeto Il y a 1 mois

    LA PASSIVITÉ DU PEUPLE DEVANT CE SPECTACLE MACABRE EST ÉCOEURANTE.

    • Avatar commentaire
      Karpediem Il y a 4 semaines

      Encore faut t’il que le peuple mesure suffisamment les enjeux de ce qui se déroule . !!! 

    • Avatar commentaire
      SOHOUNGBE Il y a 4 semaines

      hé Zangbeto tu sors que la nuit or nous faisons nos marches à 10 h du matin
      Essaie d’ôter ton “aza kia kia” et viens avec nous

    • Avatar commentaire
      conscience Il y a 4 semaines

      qui ira mourir pour ajavon. combien paie t il le plus petit de ses employes. laisse le peuple en dehors de cette histoire. Personne ne connait les peches caches de Fof Seba dont il est entrain de payer le retour

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 1 mois

    Ce que Patrice TALON ignore, lorsque des gens commencent par parler, ça veut dire que la colère gronde!!!

    Dans le montage de ce dossier contre Patrice TALON, un procureur **** contre ADJAVON.

    C’est dire que la vérité triomphe toujours, et il n’y a pas de crime parfait. La réalité du complot n’est plus à démontrer, et je ne suis pas très sûr que Patrice TALON arrivera àà ses fins, même si ADJAVON ne sera plus candidat.

    Un autre béninois lui fera face en 2021, qu’il en soit sûr.

  • Avatar commentaire
    Agouda Il y a 1 mois

    Heureusement que c’est au Bénin uniquement qu’on peut les appeler juristes.Que peuvent-ils enseigner ceux-là ?Il faut simplement les recoloniser comme le veut le Président Trump.

  • Avatar commentaire

    Comment garder espoir si quelqu’un de son niveau de livre à ces contorsions bizzares ? Quel message envoyons nous à la jeune génération ?

  • Avatar commentaire
    Fonhan Styve Il y a 1 mois

    Dieu est au controle!

  • Avatar commentaire
    Fonhan Styve Il y a 1 mois

    je pense que Talon est est entraint de tout faire pour ne pas avoir un oposant de valeur en 2021 . cepandant il faut qu’il les élimine dès maintenant. c’est pourquoi il fait:soit tu le soutient soit tu vas en prison. un homme d’aujourd’hui qui n’est pas sure de voir demain combat pour2021. En tout cas Dieu est au controle!!!

  • Avatar commentaire
    Toulousain Il y a 1 mois

    Bizarrement plus personne ne parle du dossier de l assemble nationale …..  Nous voulons les noms  des coupables….. 

  • Avatar commentaire

    J’espere que le Benin sera recolonisé un jour ,une enquêtes ne se mène pas comme ça .Talon cherche à éliminer les opposants qui auront plus de chance contre lui.

  • Avatar commentaire

    Il aurait dû aller raser les murs il n’a pas ****

  • Avatar commentaire

    Quand la joue en notre faveur, on crie sur tous les toits que la justice Béninoise est indépendante mais le où le contraire se produit, ooh elle est à la solde de Talon. Plus hypocrite que le Béninois, tu meurs. Ayez honte un jour. Au lieu de traîner avec pays dans la boue pensez à son développement 

  • Avatar commentaire
    Kavince Il y a 1 mois

    Tres bien expliqué, au Bénin tout les fraudeurs sur le point d’être démasqués deviennent opposant pour avoir le soutient du peuple,. Justice pour tous.. svp

  • Avatar commentaire
    Quenum Léonce Il y a 1 mois

    Pour moi c’est de la distraction pure et simple. Et c’est une honte à moi de voir une famille respectée à accepter d’être manipuler. J’ai honte de ***. Et si le ridicule tue, ils ne seront plus vivant. C’est triste de se retrouver encore dans ces piédestaux qui ne dit plus son nom. Moi j’ai voté ce monsieur qui est au pouvoir aujourd’hui à cause de Adjavon sinon jamais je ne ferai parceque nulle part on ne trouvera dans ce pays le Bénin un petit puit d’eau sur le quel il est écrit fin de Talon. Très **** qu’il est. Mais le président Talon à vite oublié sa source de provenance et un cour d’eau qui oublie sa source, ne fait que tarir. Jeunes que nous sommes, nous devons rester constant et ne pas céder à des intimidations inutiles. Le reste restera dans nos ventres et nous agissons au moment opportun

  • Avatar commentaire
    samuel Il y a 1 mois

    Mes chers amis les politiciens de l’opposition rejetant systématiquement les lois sont pris a leur propre piège! la premier revision de Talon enlevait au president sa representation au conseil supérieur de la magistrature et ils ont refuse. Maintenant comme ils ont decide que la justice reste telle Talon dit alors et bien je vais donc l’utiliser a fond c’est ca la réalité!

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 1 mois

    C’est le vrai visage de Patrice TALON que nous voyons à travers ce dossier.

    Il contourne toutes les règles et dit qu’il a réussi. Nous savons tous comment il est milliardaire.

    Il utilise les mêmes méthodes pour se maintenir au pouvoir. Ce que le ministre de la justice ne dit pas, La CRIET ne peut plus connaître de ce dossier.

    Un dossier vieux de deux ans déjà, une CRIET fabriquée il y quelques mois seulement. Personne ne savait qu’il y a eu appel jusqu’à la convocation de ADJAVON. Ce n’est pas sérieux, ça ne se passe nul part comme ça.

    Mobutu, BOKASSA EYADEMA ont fait plus que ça, nous avons vu leur fin. Que DIEU nous donnes santé et longévité, on verra la fin. Mais la lutte continue.

  • Avatar commentaire
    Zanclan Il y a 1 mois

    Justice, justice de mon œil le terme justice n’existe plus au benin .Votre mandat international n’a son son importance à Cotonou .Adjavon est en France allez le chercher vous n’avez pas besoin de le rechercher encore pays dans lequel le procureur affiche sa position avant les audiences Puiiiiiii sa fait pitié je préfère quitter Ce pays que de rester avec ce **** de gouvernement avec un législatif ****

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 mois

    Qui va les croire encore ce ministre **** et aux ordres de son mentor de talon , *** comme des arracheurs de dents . Jusqu’à quand ils vont ***** le pays , le ridiculiser aux yeux du monde entier ? 

  • Avatar commentaire

    LA CDAO fai quoi l’onu fai quoi

  • Avatar commentaire

    Politique de la chaise vide = jugement par contumace (car la personne ne se fait pas représenter)….

    Ici il se fait représenter il ne s agit pas de chaise vide… Mais bon, la messe est apparemment dite (circulez y a plus rien à voir) .

  • Avatar commentaire
    WAIT & SEE Il y a 1 mois

    C’est comme ça que Talon gagne: empêcher la concurrence d’exister.

  • Avatar commentaire

    La justice de mon pays n’a plus de sens et sa fait honte et c’est grave pour votre pays.Mais le bon Dieu est là pour faire le bon jugement 

  • Avatar commentaire
    Justin Il y a 1 mois

    Ce ministre est dans son rôle, il ne pourra jamais dire le contraire,car étant autour de la marmite…

  • Avatar commentaire

    C’est annormal.

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 1 mois

    Nul n’est au-dessus de la loi. On est tous d’accord sur ce principe et je souhaiterais de tout mon âme qu’il devienne une réalité au Bénin. Mais étant tout, sauf naïf et observant ce qui se passe dans mon pays, pas que sous ce régime, je vous l’accorde, on est très très loin de vouloir faire respecter cette règle.
    Comment ce ministre veut-il que le citoyen lambda fasse confiance à notre pseudo-justice quand il y a à peine quelques mois, lui-même dénonçait la pourriture du système. Et qu’il n’a entrepris aucune action visible pour essayer de corriger le tir.
    Aucun parent digne de ce nom ne devrait encourager son enfant à joindre cette corporation dans son état actuel. Un juge **** à la société qu’un douanier, par exemple. Car il sape les règles basiques du vivre-ensemble. Et au Bénin, les juges propres et courageux semblent être l’exception.

  • Avatar commentaire

    La roue tourne et elle tournera encore et encore

  • Avatar commentaire
    Gbetoho Il y a 1 mois

    Il appelle JUSTICE ce qui se passe à la CRIET?