Affaire Khashoggi : Erdogan fournit des preuves à la France et aux USA

Affaire Khashoggi : Erdogan fournit des preuves à la France et aux USA

La Turquie semble toujours aussi déterminée à faire toute la lumière sur l'affaire Khashoggi. Récemment, Ankara a d'ailleurs envoyé des enregistrements audio aux acteurs suivant de près l'évolution de l'histoire. De quoi remettre la pression sur Riyad.

Crise diplomatique : l’Arabie Saoudite veut se venger du Canada

Le Turquie ne lâche pas le Royaume d’Arabie Saoudite au sujet de l’affaire Khashoggi. Récemment, le président turc Recep Tayyip Erdogan a ainsi confirmé avoir fourni aux Saoudiens, aux Américains, aux Allemands, aux Français ainsi qu’aux Anglais les enregistrements audio retrouvés au cours de l’enquête, directement menée par les autorités.

Erdogan transmet des enregistrements à Paris et Washington

Le président turc a toutefois fait très attention à ne pointer du doigt aucun coupable, même si de nombreuses sources ont désormais tendance à directement nommer Mohammed Ben Salmane, le prince héritier. Pour rappel, Jamal Khashoggi a été assassiné le 2 octobre dernier alors qu’il s’était rendu du côté du consulat saoudien à Istanbul dans le but d’obtenir des papiers concernant son mariage. Cependant, ce dernier n’en est jamais ressorti puisqu’il y a été abattu. Selon certaines sources, il aurait d’ailleurs été démembré avant d’être dissous dans l’acide. Si Riyad a toujours refusé d’admettre être derrière ce guet-apens, le Royaume a finalement concédé qu’il s’agissait d’un coup monté, écartant toutefois le fait que MBS en ait été au courant.

Depuis ? Plus grand chose, si ce n’est une véritable chasse aux informations menée par Ankara. En effet, le président Erdogan semble décidé à en découdre, invitant d’ailleurs Riyad à extrader les 15 suspects de cette affaire, une demande pour le moment, non aboutie. Par la suite, ce dernier a demandé à ce que le corps du journaliste soit envoyé en Turquie, cependant, là encore cette demande a été refusée. Et pour cause. En effet, selon le quotidien pro-gouvernemental, Sabah, le corps dissous de l’éditorialiste aurait ensuite été déversé dans les canalisations. 

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    il faut que la lumière soit fait afin que la famille du victime soit fière