Affaire Khashoggi : le Canada frappe des Saoudiens

Affaire Khashoggi : le Canada frappe des SaoudiensPhoto : Reuters/Chris Wattie

Suite aux révélations liées à l'affaire Khashoggi, le gouvernement canadien a confirmé la mise en place d'une série de sanctions visant une dizaine de ressortissants saoudiens.

Affaire Kashoggi : Erdogan veut voir les meurtriers devant la justice turque

Après les USA, l’Allemagne ou encore la France, le Canada a décidé de prendre une série de sanctions à l’encontre de Riyad et certains de ses ressortissants, en réponse à l’affaire Khashoggi. Pour rappel, ce journaliste saoudien a été assassiné au consulat de son pays, à Istanbul, le 2 octobre dernier. Depuis, la communauté internationale tente de faire la lumière sur cet incident.

Le Canada confirme une série de sanctions

Jeudi matin, via un communiqué de presse, la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland a confirmé cette information. Revenant tout d’abord sur l’assassinat du journaliste, qu’elle a qualifié d’odieux et d’atteinte inadmissible à la liberté d’expression, cette dernière a ensuite confirmé qu’une série de sanctions allait être imposée par Ottawa. Dans les faits, 17 ressortissants d’origines saoudiennes ont été visés. Ces personnes verront leurs avoirs au Canada être totalement gelés tandis que l’accès au Canada leur a été tout bonnement interdit.

Toutefois, cette annonce ne doit en rien faire oublier que le Canada cherche à faire la lumière sur ce meurtre. En effet, l’annonce de ces sanctions n’est pas une fin en soi et Ottawa a confirmé que des efforts seront faits afin que la vérité éclate. Histoire d’accentuer encore un peu plus la pression, Chrystia Freeland a confirmé les doutes canadiens quant à la version saoudienne qu’elle estime peu cohérente. Le prochain sommet du G20 à Buenos Aires, ou le prince héritier Mohammed Ben Salmane sera présent, s’annonce tendu.

Commentaires

Commentaires du site 0