Affaire Khashoggi : Mohammed Ben Salmane affaibli, Erdogan redore son blason

Affaire Khashoggi : Mohammed Ben Salmane affaibli, Erdogan redore son blason

Sur le plan politique, Mohammed Ben Salmane apparaît comme étant le grand perdant de l'affaire Khashoggi. En effet, l'implication des autorités saoudiennes dans ce meurtre ne joue pas du tout en sa faveur.

Arabie saoudite : Un homme armé attaque le palais royal

L’affaire Khashoggi continue de faire parler. En effet, les rôles de chacun ne sont pas encore tout à fait définis, mais il apparaît déjà que le Royaume d’Arabie Saoudite ainsi que le prince héritier Mohammed Ben Salmane soient les deux principaux perdants de cette sombre histoire. De son côté, le président turc Erdogan apparaît comme en étant le principal bénéficiaire.

Ben Salmane, grand perdant de l’affaire Khashoggi

La raison ? Ce dernier s’est positionné en première ligne, et ce, depuis l’éclatement de cette affaire. Souhaitant mettre en lumière tous les points d’ombres entourant la disparition du journaliste, ce dernier n’a absolument rien lâché et a même demandé des comptes au Royaume. Une attitude offensive et déstabilisatrice qui a mis à mal le prince Mohammed Ben Salmane. Résultat ? Les autorités saoudiennes ont reconnu leur implication dans cet assassinat et c’est l’image du prince qui en pâtit. 

La guerre au Yémen, dans laquelle l’Arabie Saoudite est engagée depuis trois ans est subitement revenue au centre des discussions, provoquant une nouvelle fois l’ire des populations. De son côté, Donald Trump, pourtant proche de Ben Salmane, a décidé de prendre ses distances avec le Royaume, ajoutant qu’une série de sanctions allait bientôt être mise en place. 21 Saoudiens ont d’ores et déjà vu leur autorisation de séjour aux États-Unis annulée.

Pour rappel, Jamal Khashoggi a été assassiné le 2 octobre dernier alors qu’il se trouvait dans le consulat saoudien de la ville d’Istanbul. Ce dernier s’y rendait afin d’obtenir un papier pour son mariage à venir. Problème ? Il se fera accueillir par un commando de quinze hommes. Quelques minutes suite à son arrivée, ce dernier se fera étrangler afin d’être démembré pour disparaître plus facilement. 

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Bien dit sonagno mème avis que toi.

  • Avatar commentaire
    Yahia Saou Il y a 2 semaines

    La destruction de la Mecque va faire l’affaire avec ce régime tiroristes inclus

  • Avatar commentaire

    Entre le meurtre de ce journaliste et la tentative de meutre de l’ancien espion ruse à Londres, quel est l’événement le plus inacceptable ???

    Les occidentaux montrent leur hypocrisie à travers les attitudes différentes qu’ils adoptent.

    Ce qui s’est passé à ce journaliste est inacceptable et les auteurs, les commanditaires doivent répondre devant la justice turque. Et la communauté dite internationale devrait faire pression jusqu’à ce qu’ils répondent. Mais hélas, on ne peut pas compter sur les occidentaux à tous les coups.