Arifari Bako : la scolarisation précoce peut créer un handicap intellectuel

Arifari Bako : la scolarisation précoce peut créer un handicap intellectuel

L’honorable Nassirou Arifari Bako est contre la scolarisation précoce des enfants. Il l’a fait savoir au cours d’un entretien accordé à la presse parlementaire vendredi dernier, à l’occasion de l’étude du projet de la loi des finances 2019

Assemblée Nationale : Querelle autour de l’étude du projet de loi sur la Police républicaine

Le député du BMP (Bloc de la Majorité Parlementaire) Nassirou Arifari Bako n’est pas favorable à une scolarisation précoce des enfants. Pour ce membre de la commission  budgétaire du Parlement, inscrire trop tôt son enfant au Ci peut avoir beaucoup de conséquences néfastes sur son  évolution mentale et intellectuelle. « Nous avons aujourd’hui des enfants de 3 ans et 4 ans qui commencent déjà le Ci. Ce n’est pas forcément une bonne chose et nous pensons que le Ministère des enseignements maternel et primaire devrait mettre beaucoup plus de rigueur en termes de contrôle de normes dans nos établissements scolaires pour éviter de créer des handicapés intellectuels pour notre pays » a déclaré le parlementaire.

L’He Arifari Bako a par ailleurs souhaité que le calendrier scolaire soit adapté aux réalités du pays. A l’en croire, il y a des régions du Bénin qui sont confrontées aux problèmes d’inondation ou d’autres aléas ou de simple fait du cycle agricole. Pendant ces périodes, les écoles restent fermées, les enfants n’arrivent pas à aller normalement à l’école et cela agit sur le taux de scolarisation de ces localités, fait-il savoir. Il faut donc trouver un mécanisme pour adapter le calendrier scolaire et ces différentes réalités, martèle le député.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 semaines

    Faire passer les messages d’une scolarisation obligatoire pour les enfants, surtout les filles ne serait-il pas plus opportun au Bénin ? Un pays dont tous les indicateurs en matière d’éducation (civisme), d’instruction (analphabétisme, illettrisme), de qualification (compétences professionnelles, diplômes inadaptés, chômage); un pays dont tous les indicateurs virent au rouge foncé