il y a quelques jours, Alfred Yekatom, alias Rambo fut arrêté par les autorités centrafricaines, puis extradé à la Cour Pénale Internationale (CPI).Rambo, présenté comme un ex-chef rebelle a été l’une des figures de l’instabilité sécuritaire qu’a connue la Centrafrique durant la grave crise socio-politique qui s’est installée dans le pays depuis la chute du régime de François Bozizé. Poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, il doit comparaître ce vendredi à la Haye.

Alors qu’il était à la tête d’une milice d’environ 3.000 combattants, il est accusé par la CPI d’avoir commis des exactions, notamment des meurtres ciblés, des tortures et traitements inhumains, des mutilations, des attaques intentionnelles contre la population civile et contre des bâtiments religieux. Selon certaines sources, son audience est prévue à 11H00 (10H00 GMT).

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire