La secrétaire générale de l’organisation franco-panafricaine, Louise Mushikiwabo, fraichement élue, n’a pas attendue longtemps avant de se lancer dans l’action. Entre tournée de remerciement et visite de reconnaissance, la rwandaise s’est mise au travail.Paul Kagame a bien fait les choses! Malgré l’adoption de l’anglais comme langue nationale, reléguant au second plan le français, il a réussi à faire élire à la tête de Organisation Internationale de la Francophonie, son ministre des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo. Il est vrai que le soutien de la France fut important ce 12 Octobre; mais ce fut surtout la mobilisation des 58 pays africains qui a déterminé l’issue de cette élection.

Et Louise Mushikiwabo, est reconnaissante. Aussi a-t-elle débuté par le Congo, ce mercredi, une tournée de remerciements. « Je suis venue remercier le chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, de la part de son frère, le président Paul Kagamé, et de ma part aussi pour son soutien personnel et celui sans réserve de nos frères et sœurs congolais. J’étais ici pendant la période de la campagne pour recueillir des idées, discuter avec le président pour bénéficier de son expérience et de sa sagesse par rapport à l’OIF » déclarait t-elle à la presse locale à son arrivée dans la capitale congolaise.

En poste pour les quatre prochaines années , Mushikiwabo, promet de s’intéresser à la question de la jeunesse. “La jeunesse est un sujet très important pour l’espace francophone et surtout pour les membres africains de notre organisation. Les questions liées à la jeunesse et à l’emploi seront sur la liste des premières activités“.

2 Commentaires

  1. Que gagne le Rwanda et que gagne cette femme africaine à la tête de cette Organisation qui n’est que la continuité du paternalisme francais en Afrique Noire. Africains soyons sérieux Envers nous-mêmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire