Ce dimanche, c’était jour de vote en Nouvelle Calédonie. Les Calédoniens étaient appelés aux urnes pour un référendum, afin de savoir si oui ou non l’archipel devait prendre son indépendance vis-à-vis de la France.Les résultats sont tombés et il faut dire que le scrutin fut serré, car le Non à l’indépendance l’a remporté avec 56,4% des suffrages. La victoire du Non n’a pas donc été aisée, car durant toute la période qui a précédé le jour du vote, les militants du Oui à l’indépendance ont mené une bonne campagne ralliant de nombreux habitants de l’archipel à leur cause.

Loading...

Après donc les résultats de ce référendum en Nouvelle Calédonie, le président français, depuis la métropole a exprimé sa satisfaction de voir que la Nouvelle Calédonie ait choisi la France. Il s’est dit content des conditions dans lesquelles, l’organisation de ce référendum, prévu il ya 30 ans s’est déroulé. Un scrutin ” loyal et sincère” selon ses termes. Lors d’un discours retransmis à la télévision, le chef de l’exécutif français a notamment déclaré:“Ce jour (dimanche) était le rendez-vous que les Calédoniens et l’État s’étaient donné pour surmonter les divisions (…) les électeurs ont pu choisir souverainement et en connaissance de cause la relation entre la Nouvelle-Calédonie et la France.”

Tout au long de son allocution, Macron s’est dit fier du choix des Calédoniens: “Je dois dire l’immense fierté que nous ayons passé ensemble cette étape. La fierté pour le chef de l’État que la majorité des Calédoniens aient choisi la France. Il s’agit pour nous d’une marque de confiance dans la République et dans son avenir.”

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. On vient de passer à côté d’un nouveau drame et d’une
    nouvelle immigration de malheureux.
    L’independance n’est pas un mot dans le dictionnaire 
    mais un concept !
    Les escrocs et autres menteurs en sont cette fois pour
    leurs frais.
    Bravo les calédoniens! 

  2. Les Calédoniens peuvent se réjouir, car ils viennent d’échapper l’étouffement de leur peuple en choisissant de rester dans la France impériale. L’exemple de l’Afrique est là pour leur donner une idée sur la soi-disante indépendance.

  3. La France a réussi à stopper la dérive de la Nouvelle-Calédonie vers le modèle de la Rhodésie de Ian SMITH, Les calédos (tous) viennent de créer l’opportunité de l’empêcher de sombrer vers celui du Zimbabwe de Robert MUGABE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom