Emmanuel Macron sur ses réformes : je ne suis pas un chef d’entreprise

Emmanuel Macron sur ses réformes : je ne suis pas un chef d’entreprise© AFP

Le Chef de l’Etat français a saisi l’opportunité d’une randonnée très militaire à bord du Charles de Gaulle pour s’adresser à la Nation. Une occasion pour Macron de désamorcer la fronde sociale et réexpliquer les grands axes de sa politique.

Polémique en France : Macron justifie un hommage à Pétain, collaborateur des nazis

C’est en direct du porte-avion Charles de gaulle que Emmanuel Macron sur TF1, s’est adressé à la France et a apporté des éclaircissements sur la pertinence de ses actions gouvernementales. Le président français a abordé des sujets aussi divers que la colère des « gilets jaunes » ou les piques de Donald Trump sur les réseaux sociaux.

Macron a par-dessus tout souhaité ne pas être jugé tel un patron d’entreprise sur les bilans annuels de fin d’activité, mais sur la globalité de son mandat. C’est vrai qu’au cours de ce mandat, diverses promesses furent faites et des échéances données ;

« Les premiers effets sont sous 12 mois » annonçait-il mi-mai de l’an dernier, avant de pousser mi-octobre  à  « un an et demi [à] deux ans », « La plénitude des réformes qui sont en train d’être conduites par le gouvernement » et de décider mi-décembre que « La réforme [du marché du travail] produira des résultats dans les 5 ans. »

Aujourd’hui, reconnait t-il  humblement « Je ne suis pas parfait (…) Je n’ai pas réussi à réconcilier le peuple français avec ses dirigeants » avant de promettre mais plus prudemment ; « Maintenant c’est la mise en œuvre et progressivement cela va rentrer. C’est le temps de nos institutions ».

Commentaires

Commentaires du site 0