Gabon : Qui gère les dossiers urgents ? (en l’absence d’Ali Bongo)

Gabon : Qui gère les dossiers urgents ? (en l’absence d’Ali Bongo)

Au Gabon, l’absence d’Ali Bongo bloque le traitement des dossiers urgents. Le Premier ministre a saisi la Cour constitutionnelle pour remédier à cet état de chose.

Gabon : mauvais présage pour Ali Bongo

Hospitalisé en Arabie  Saoudite depuis quelques semaines,  le président Gabonais a laissé son  poste vacant. Ce qui  n’est  pas sans déconvenues puisqu’il n’y a personne pour traiter les dossiers urgents de la République. Le premier ministre a écrit à la Cour constitutionnelle pour qu’elle se penche sur les articles 13 et 16 de la loi fondamentale qui traitent de la vacance du pouvoir. L’autorité voulait que la haute juridiction désigne une  personne qui se chargera de traiter les dossiers urgents. Selon la décision de la Cour constitutionnelle, l’article 13 de la loi fondamentale  n’a pas prévu une  indisponibilité temporaire du président.

Elle décide  donc  d’ajouter un   alinéa qui  stipule que certaines fonctions dévolues au chef de l’Etat  temporairement indisponible, « peuvent  être exercées soit par le vice-président de la République soit par le Premier  ministre  sur autorisation  spéciale  de  la Cour constitutionnelle  saisie par le Premier ministre ou  un dixième des députés ,  des membres  du gouvernement chaque fois que nécessaire ».

C’est le vice-président Pierre-Claver Maganga Moussavou qui a été désigné  pour remplacer temporairement Ali Bongo . Il a plein pouvoir  pour   présider  un  Conseil des ministres.  La Cour constitutionnelle a justifié sa décision  par le « soucis d’assurer la continuité de l’Etat et du  service public ». On ignore encore  la date du retour au pays d’Ali Bongo. Le président a bénéficié d’une prise en charge médico-chirurgicale après saignement informe la présidence de la République Gabonaise.

Santé d’Ali Bongo : L’opposition inquiète après les aveux de la présidence

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 4 semaines

    La Cour constitutionnelle gabonaise a bien tranché. si la constitution a prévu une Vice-présidence de la République, c’est justement pour que ce dernier se charge des affaires d’urgence en cas d’empêchement temporaire du Président en exercice.