Gilets jaunes : un journaliste porte plainte après avoir reçu des menaces

Gilets jaunes : un journaliste porte plainte après avoir reçu des menacesCapture écran BFMTV

En France, un journaliste ayant effectué une erreur à l'occasion d'un duplex, est depuis quelques jours, la cible de nombreuses critiques de la part de gilets jaunes, visiblement excédés.

Emmanuel Macron sur l’Europe : le risque de retour aux années 30

En France, un journaliste travaillant au compte de la chaîne BFMTV a décidé de déposer plainte après avoir reçu des dizaines de menaces sur les réseaux sociaux. Son tort ? Une erreur au cours d’un direct à l’occasion de la manifestation des gilets jaunes sur les Champs-Élysées, erreur qu’il a depuis admis avoir commise, tout en s’en excusant.

Barthélemy Bolo, cible d’internautes mécontents

Samedi dernier, Barthélemy Bolo était sur les Champs-Élysées dès 6 heures du matin. Sa mission de la journée ? Couvrir la manifestation des gilets jaunes le jour même. Travaillant au compte de BFMTV et BFM Paris, ce dernier entame donc ses directs. Au cours de l’un d’entre eux, le journaliste marche sur une zone en chantier, visiblement détruite. Du moins, c’est ce qu’il pensait puisque ce dernier mettra directement en cause les manifestants, assurant que ces derniers avaient détruit les pavés afin de les lancer sur les forces de l’ordre.

Problème ? Cette zone en chantier n’était en fait rien d’autre qu’une piste cyclable en pleine construction. Face à l’ampleur de la polémique sur les réseaux sociaux, Barthélemy Bolo s’excuse, “j‘ai fait une erreur et je la reconnais volontiers“, tweetait-il dès lundi matin, ajoutant toutefois que des pavés avaient bel et bien été jetés par des manifestants. Malheureusement, ses excuses ne suffiront pas et ce dernier reçoit depuis, des messages d’insultes et de haine par dizaines. Résultat ? Excédé face à l’ampleur de la situation, ce dernier a décidé de déposer plainte.

Commentaires

Commentaires du site 0